OM-Monaco : Dimitri Payet, le baromètre

Capable du meilleur comme du pire, le Réunionnais alterne les hauts et les bas depuis 2013. Chaque fois qu’il pique du nez, l’OM sombre. Comme en ce moment. Et s’il se réveillait enfin ce soir ?

Par Alexandre Jacquin

Le capitaine est encore trop irrégulier. Et ça se ressent dans le jeu de l'OM.
Le capitaine est encore trop irrégulier. Et ça se ressent dans le jeu de l’OM. Photo Thierry Garro
Le grand écart. Depuis son premier passage sous le maillot blanc, entre 2013 et 2015, Dimitri Payet suscite le débat. Et c’est encore le cas aujourd’hui. L’ex-Hammer connaît la recette pour faire grimper la température du Vélodrome à coups de gestes techniques prodigieux, de remontées de balle fabuleuses, de passes onctueuses et de buts précieux.

Il vous reste 94% à lire.