Hennebont. Cité de Kerihouais : un homme grièvement blessé par arme à feu

La voiture a fini sa course contre le muret d’une maison, voisine du lycée Emile-Zola.
La voiture a fini sa course contre le muret d’une maison, voisine du lycée Emile-Zola. (Le Télégramme/Sandrine Rabaey)

Des coups de feu ont retenti, ce samedi soir, dans le quartier de Kerihouais, à Hennebont (56). Le conducteur d’une voiture, un homme de 26 ans, a été atteint au poumon par un tir provenant d’un autre véhicule. Il est en état d’urgence absolue.

On ne sait pas pour le moment ce qu’il s’est réellement passé, dans la cité de Kerihouais, à Hennebont (56), dans la soirée de samedi. Les services de police qui se sont rendus sur place ne font que démarrer leurs investigations. Ils devraient procéder sous peu à l’audition de l’homme qui y a été blessé par un tir d’arme à feu.

Vers 20 h 15, rue Emile-Zola, en plein milieu de la cité de Kerihouais, il semblerait qu’une course-poursuite ait eu lieu entre plusieurs véhicules.

Au niveau du lycée Emile-Zola, l’un d’eux roulant à vive allure en aurait doublé un autre pour se positionner juste derrière une première voiture. De sa fenêtre, des tirs auraient été lancés sur le véhicule de tête, une Peugeot 308 de couleur noire.


En urgence absolue


Un projectile devait atteindre son conducteur qui a perdu le contrôle de sa Peugeot pour finir sa course contre le muret d’une maison d’habitation, endommageant, du même coup, le fourgon d’un artisan stationné à côté.

À l’arrivée des secours, les trois ou quatre véhicules ayant participé à la course-poursuite avaient pris la fuite avec leurs occupants. Ne restait sur place que celui de la Peugeot 308, grièvement blessé, puisqu’à l’arrivée des pompiers, il s’avéra que le jeune homme de 26 ans présentait une perforation du poumon.

Il devait être pris en charge, en état d’urgence absolue, par l’équipe du Smur et être transporté au groupe hospitalier de Bretagne-Sud.


Le quartier bouclé


D’importants moyens de secours et de police ont été dépêchés sur place, le quartier étant un temps bouclé par les forces de l’ordre.

Des faits qui peuvent laisser à penser à un différend sous fond de stupéfiants dans ce quartier particulièrement sensible d’Hennebont et où des descentes de police sont régulièrement menées.

Pas plus tard que le mardi 18 décembre, les enquêteurs de la sûreté départementale du Morbihan, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour trafic de stupéfiants, y avaient procédé à l’interpellation de six personnes, dont trois ont été écrouées, impliquées dans un important trafic de cannabis se déroulant essentiellement sur la cité de Kerihouais. Dans le cadre de leurs investigations, 10 kg de résine de cannabis avaient été saisis dans la voiture d’un dealer, ainsi qu’un pistolet.