Grand débat national : ce qu'en pensent des maires de Meurthe-et-Moselle

Emmanuel Macron a publié dimanche 13 janvier 2019 sa lettre aux Français pour ouvrir le grand débat national qui commence mardi pour une durée de deux mois.

Dans cette lettre ouverte, le Président de la République pose toute une série de questions aux Français. Quatre thèmes principaux sont abordés : la fiscalité, l’écologie, la démocratie et la citoyenneté, à travers une trentaine de questions en tout.

Alors que les cahiers de doléancessont ouverts dans les mairies depuis plusieurs semaines, nous avons rencontré ce lundi 14 janvier 2018 deux maires de Meurthe-et-Moselle pour connaître leurs réactions.

Pour Philippe Thiry, Maire (DVD) de Lenoncourt en Meurthe-et-Moselle,”les gens demandent de rétablir l’ISF mais apparemment ça ne se fera pas. C’est ambigu, on ouvre les portes, on prêt à tout entendre et on fera en sorte que les choses bougent.

Mais si c’est pour dire en amont, ‘ça et ça je le bougerai pas’, j’ai peur qu’il y ait une forme de déception,

qui on le sait, amènera vers les extrêmes”.

Même tonalité pour Laurent Hénard, Maire (MR) de Nancy.
Le Président ouvre largement le champ de débat,

il dit aussi qu’il rendra compte des suites à donner.

Mais si ce débat n’aboutit pas sur des textes de loi, des décisions politiques, des changements dans l’action publique attendus par nos concitoyens, là on aura une crise sociale qui risque encore d’empirer“.  
 
L’intégralité de la lettre d’Emmanuel Macron est à lire (ou à télécharger. PDF. 230Ko) en cliquant ci-dessous :