Flybe rachetée par Virgin Atlantic et Stobart Air

Un consortium appelé Connect Airways, formé par les compagnies aériennes Virgin Atlantic et Stobart Air ainsi que le fonds d’investissement Cyrus, va reprendre la compagnie régionale Flybe pour 2,2 millions de livres. Avec à la clé de probables suppressions d’emplois en particulier chez les pilotes.

Après deux mois de recherches officielles, Flybe a finalement trouvé son repreneur, l’acquisition devant être finalisée au deuxième trimestre 2019. Connect Airways entend créer « un opérateur réseau britannique à part entière » sous la marque Virgin Atlantic, avec une présence « renforcée » dans les aéroports de Londres-Heathrow et Manchester pour alimenter le réseau long-courrier, Une simplification du réseau de Flybe (première compagnie régionale au Royaume Uni, plus de la moitié de son réseau étant hors de Londres) et une amélioration de ses performantes sont annoncées. Un capital initial de 20 millions de livres sera dégagé, suivi par un investissement de 80 millions – soit l’équivalent de la dette de 99 millions de livres de Flybe. Connect Airways sera détenue à 40% par DLP Holdings (propriété de fonds gérés par Cyrus), 30% par Stobart Aviation, et 30% par Virgin Travel Group.

La nouvelle compagnie sera gérée de manière indépendante de Virgin Atlantic, avec sa propre licence britannique et sa propre équipe de direction pour gérer les activités de Flybe (dont les équipages seront gérés séparément des autres) et Stobart Air (qui conservera son AOC en Irlande et son activité ACMI). Il n’y aura « aucun changement » dans les marques sous lesquelles Stobart Air vole aujourd’hui, précise un communiqué du nouveau propriétaire ; seules les fonctions d’assistance présenteront « un certain chevauchement » avec celles de Virgin Atlantic. Si les plans de Connect Airways ne sont pas encore finalisés, ils prévoient que « tout chevauchement inutile » sera « réduit ou supprimé ». Des pertes d’emplois sont donc envisagées par la nouvelle structure, dont le nouveau siège n’a pas été décidé ; une présence « matérielle » sera probablement maintenue aux sièges respectifs de Flybe et Stobart Air à Exeter et à Dublin.

Connect Airways va en outre « vraisemblablement » réduire la flotte de Flybe, aujourd’hui composée de 54 Bombardier Q400 et 18 Embraer E175 et E195. Cette réduction qui sera limitée coïncidera avec un programme de « rénovation de la flotte » de Flybe afin de « fournir une expérience client transparente, fidèle à l’héritage de Virgin Atlantic ».

Christine Ourmieres-Widener, CEO de Flybe, a déclaré que sa compagnie « joue un rôle vital dans l’infrastructure de transport du Royaume-Uni, avec un réseau régional britannique qui la positionne de manière unique pour bénéficier des demandes croissantes des transporteurs longue distance en matière de trafic de départ. Au cours des dernières années, nous avons mis en œuvre avec succès une stratégie claire axée sur une gestion plus stricte de la flotte, l’amélioration des revenus par siège et l’augmentation des facteurs de charge. La poursuite de l’excellence opérationnelle a permis de réduire les temps de maintenance et d’accroître l’efficacité et la satisfaction des clients. Cependant, le secteur souffre des coûts de carburant plus élevés, des fluctuations de change et des incertitudes importantes présentées par le Brexit. Nous avons été affectés par tous ces facteurs, qui ont pesé sur la performance financière à court terme. Dans le même temps, Flybe a été confronté à un certain nombre de problèmes hérités qui sont en cours de résolution, mais qui continuent de nuire aux flux de trésorerie. En nous regroupant pour former un groupe plus grand et plus fort, nous serons mieux placés pour résister à ces pressions. Notre objectif est de fournir un service encore meilleur à nos clients et de garantir l’avenir de nos employés ».

Flybe opère en effet plus de 200 routes entre 80 villes du Royaume Uni et d’Europe (dont 19 aéroports desservis en France), avec des positions dominantes dans les aéroports d’Aberdeen, Belfast City, Birmingham, Cardiff, Exeter, Isle of Man, Jersey et Southampton. Rappelons qu’Air France-KLM doit s’emparer de 31% du capital de Virgin Atlantic, qui s’est d’autre part alliée récemment à Worldwide by easyJet dans sa base londonienne de Gatwick.

https://www.air-journal.fr/2019-01-14-flybe-rachetee-par-virgin-atlantic-et-stobart-air-5209660.html