Décret publié sur les lunettes et prothèses remboursées à 100 %

/ 157090807/olly – stock.adobe.com

On en sait désormais un peu plus sur ce qui sera remboursé à 100 % par la Sécurité sociale et les complémentaires santé.

Rembourser intégralement les lunettes, couronnes dentaires et prothèses auditives, c’était une des grandes promesses de campagne d’Emmanuel Macron. On en sait désormais un peu plus sur ce qui sera remboursé à 100 % par la Sécurité sociale et les complémentaires santé, alors que le décret sur cette mesure dite du «reste à charge zéro» a été publié samedi au Journal officiel.

Le décret fournit une liste de «certains équipements d’optique, aides auditives et soins prothétiques dentaires», pour lesquels sera garanti un «accès sans reste à charge», moyennant le respect de tarifs plafonds. En optique, par exemple, le décret fixe la qualité technique des verres éligibles au remboursement intégral, précise que «dans tous les cas, la prise en charge d’une monture est limitée à 100 euros» et que le renouvellement des lunettes est limité à une paire tous les deux ans, sauf cas particuliers.

Les prothèses auditives, renouvelables tous les quatre ans, seront remboursées «à hauteur des frais exposés par l’assuré» pour les appareils appartenant à une classe à prise en charge renforcée, et «au maximum à 1700 euros par aide auditive», pour les autres.

Le décret détermine aussi les règles que doivent respecter les contrats des mutuelles, et crée un comité de suivi de la réforme pour s’assurer de la pleine mise en œuvre des mesures. Ce comité aura fort à faire alors que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait accusé en décembre certaines mutuelles de «saboter» la réforme. Elle avait rappelé aux complémentaires santé leurs «engagements», en particulier celui de ne pas utiliser la réforme pour justifier une hausse de leurs tarifs.

Retrouvez cet article sur Figaro.fr

Reste à charge zéro: les mutuelles s’engagent à ne pas augmenter leurs tarifs l’an prochain 
Reste à charge zéro: Macron met les mutuelles sous haute pression 
Reste à charge zéro: Agnès Buzyn dénonce le sabotage des mutuelles 
Santé: un observatoire pour surveiller la hausse des mutuelles 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro