Comment loger des SCPI dans une assurance-vie : le guide

Les meilleurs placements sont : les actions d’entreprises, l’immobilier bien entendu, et les assurances vies. Mais pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez aussi combiner certains investissements en un seul. Par exemple, loger des SCPI dans votre assurance vie pourrait devenir très tendance cette année. Voici le guide qui vous aidera à tout comprendre.

Les avantages d’une telle démarche

La pierre dans l’assurance vie combine les avantages des deux types de placement. En quelques années, ces deux marchés ont en effet séduit la majorité des Français.

  • Les avantages des SCPI

Les SCPI ont de plus en plus le vent en poupe. L’année 2018 a été notamment son année. La majorité des investisseurs se sont lancés dans l’achat de compte titre immobilier, et ce, pour plusieurs raisons.

Avec les sociétés civiles de placements immobiliers, les propriétaires ne le sont que sur papier. Ils n’ont pas à s’attarder sur les obligations et les charges d’un bailleur classique comme la souscription d’une assurance pour loyer impayé ou l’entretien des locaux. Ils perçoivent cependant un revenu qui peut atteindre les 4 % brut annuel. Ce qui est bien plus important que n’importe quel autre placement.

Au fil des années, le marché du SCPI s’est largement développé. De nos jours, les investisseurs ont l’embarras du choix. Les prestataires peuvent opter pour les SCPI Marlaux, SCPI Pinel pour profiter d’une assiette fiscale plus avantageuse.

Il y a également les locaux professionnels et les vitrines de vente ainsi que les logements privés. À cela s’ajoutent les établissements spécialisés. A chacun ses envies. Dans tous les cas, les frais de souscription sont moindres. Il en est de même pour les risques.

  • Les avantages des Assurances vies

L’assurance vie, quant à elle, reste l’investissement préféré des Français. Certains le minimisent à cause du faible rendement qu’elle propose. En effet, pour cette prestation bancaire, vous ne profitez qu’entre 1 % et 2% de rente annuelle. Néanmoins, elle présente aussi quelques avantages. Par exemple, elle profite d’une situation fiscale assez attractive.

Par ailleurs, la souscription à une assurance vie est assez simple. C’est une prestation qui est disponible auprès de la majorité des banques, et même des établissements en ligne. Il suffit d’un formulaire pour y avoir accès. Et la sécurité de vos fonds est assurée. Ces derniers ne seront disponibles qu’à certaines conditions.

Pour information, l’assurance vie peut jouer le rôle d’une garantie lors de la souscription à une autre prestation bancaire, comme un crédit. Le détenteur du titre peut ainsi prouver sa solvabilité.

Un formulaire pour loger une SCPI dans son assurance vie

Loger des parts de SCPI dans votre assurance vie est relativement facile. Il suffit d’un formulaire auprès de la banque. Le placement fonctionnera comme suit :

  • Des parts de SCPI indirecte

Il importe de souligner que vous avez deux manières d’acheter des quotes-parts dans les sociétés civiles de placements immobiliers. La manière la plus connue est celle de l’achat direct. C’est-à-dire que comptes titres sont directement détenus par le propriétaire papier. À ce titre, les revenus lui seront reversés directement.

Pour loger une SCPI dans votre assurance vie, vous devez procéder de la seconde manière, à savoir l’achat indirect. Dans ce cas, le compte titre est inséré dans un titre différent qui sera ici votre assurance vie. Les demandes pour ce faire sont disponibles à la fois auprès des SCPI que des banques.

  • Les revenus du SCPI seront versés directement dans votre compte d’assurance vie

Vous l’aurez compris, si vous combinez investissement en SCPI et assurance vie, vous ne toucherez plus les revenus de votre placement. Ces derniers seront directement reversés à la banque qui aura l’obligation d’entretenir votre compte d’assurance vie. On parle ici de bénéfices de 4 % brut annuel produit par votre pierre papier.

  • Vous profitez de la fiscalité réduite des assurances vies

En termes de fiscalité, ce genre de placement devance les autres possibilités d’investissement. Il est en effet soumis au même régime fiscal que l’assurance vie en général. Selon les sondages, vous bénéficierez alors d’un abattement de près de 15 %.

  • Une possibilité de racheter le contrat d’assurance vie à moindre coût

En outre, après 8 années de détention, il est toujours possible de demander le rachat de votre contrat d’assurance vie. Dans ce cas, les revenus de vos SCPI profiteront d’une tranche marginale d’imposition ou dit simplement d’une réduction sociale de près de 45 %.

Les risques à prendre en compte

Il n’en demeure pas moins que, comme tous les placements, loger son SCPI dans son assurance vie présente des risques. Ce sont des détails à prendre en compte.

  • Une réduction des revenus du SCPI

Les analystes sont nombreux à s’être penchés sur le cas des assurances vies et des SCPI combiner. Il s’avère que ce placement cache un vice important : la réduction des revenus de votre SCPI. En effet, les assurances vies sont sujettes à différents frais : frais de gestion, frais d’ouverture de compte, etc. ces derniers viennent se déduire des 4 % de revenus dont vous disposez. En moyenne, les revenus de vos quotes-parts ne reviendront plus qu’à 3 % et quelques.

  • Des fonds bloqués dans un compte d’assurance vie

En outre, les dividendes de vos SCPI, que vous pourriez utiliser pour rembourser vos prêts et pour régler certaines dépenses du quotidien seront bloquées dans un compte titre différent. Il faut plusieurs semaines, et des conditions strictes pour demander la libération des fonds sur un compte d’assurance vie. Alors que la démarche ne prend que quelques jours pour une SCPI classique.

Cette situation n’est pas totalement un inconvénient, du moins pour certains investisseurs. Le fait de bloquer les revenus leur garantit une plus belle somme à la fin du contrat d’assurance vie. En outre, ils ne seront pas tentés ainsi de dépenser à tout va leur patrimoine financier. Il n’en demeure pas moins que c’est loin d’être pratique.

  • Les risques du SCPI non éligibles

Enfin, il y a toujours le risque de faire appel à une SCPI qui n’est pas fiable. La réussite de ce genre de placement dépend en effet du savoir-faire et de l’expérience des sociétés civiles de placements immobiliers.

Si vous ne comparez pas les offres et ne mettez pas en concurrence le rapport qualité-prix proposé par les prestataires, vous risquez tout de même la faillite. Votre compte d’assurance vie n’y gagnera pas.

En règle générale, on vous conseille d’opter pour des SCPI éligibles. En outre, vous devez savoir choisir le marché dans lequel vous devez investir. Dans la mesure les actions d’entreprises vont être tendance cette année, les locaux professionnels et les magasins semblent être d’excellentes alternatives. Les risques de vacances locatives dans ces deux domaines sont moindres.