Après seulement neuf jours de vacances, Ugo Humbert a hâte de se frotter au haut niveau

Gros travailleur, Ugo Humbert ne s’est octroyé que neuf jours de vacances à l’intersaison. Le Messin a soif d’en découdre avec le haut niveau.

MELBOURNE (AUS) – Dans sa chambre d’hôtel où il disputait le Futures de Bressuire, Ugo Humbert regardait les matches de l’Open d’Australie à la télé, l’an dernier à la même époque. Aujourd’hui, tout a changé. Sauf lui. Son jeu, beaucoup plus solide, a changé. Son classement, de 381e mondial le 15 janvier 2018 à 98e cette semaine, a changé. Son statut a changé avec les sollicitations médiatiques et les sponsors. Son environnement a changé, on ne vous fait pas un dessin entre un Futures à Bressuire et le gigantisme ultramoderne de l’Open d’Australie. Lui reste le même : bosseur, discret et bien accompagné.

Son entrée directe dans le grand tableau de Melbourne, il l’a acquise à la force du poignet en prolongeant sa saison…