Amazon travaillerait sur un service orienté cloud gaming

Les grandes entreprises semblent voir un futur brillant dans l’exploitation du streaming. Après l’avènement des streaming vidéo et musicaux, c’est désormais vers le jeu vidéo en streaming que l’attention des internautes est braquée. D’après The Information, Amazon serait actuellement en train de travailler sur un projet qui consiste à lancer son propre service de jeux vidéo en streaming.








Alors que ce service ne serait pas attendu avant 2020, nous pouvons déjà affirmer que la concurrence sera rude lorsque le projet sera à son terme. À ce moment, Google et Microsoft seront notamment les principaux concurrents du géant de l’e-commerce.

Pour l’instant, Amazon n’a pas encore officialisé son projet de se lancer dans le développement d’un service de jeux vidéo en streaming. Plusieurs offres d’emploi de la firme liées au Cloud Gaming ont néanmoins été trouvées sur internet. Il y a donc de fortes chances pour que cette information soit vraie.

La firme est bien placée pour proposer ce service

Théoriquement, Amazon est très bien placé pour se lancer dans le Cloud Gaming car la firme dispose d’une très bonne frappe commerciale, qui est accompagnée de moyens logistiques efficaces.

Le géant de l’e-commerce est notamment le plus grand fournisseur de services informatiques sur le Cloud dans le monde entier, bien avant de nombreux géants de l’informatique. Il n’aurait donc aucun mal à créer l’infrastructure nécessaire pour prendre en charge un service exigeant une lecture en continu de jeux pour les utilisateurs du monde entier.

En outre, la firme pourrait aussi utiliser son service d’abonnement Prime pour inciter ses clients à tester sa nouvelle offre. Les abonnés à Amazon Prime bénéficient notamment non seulement de livraisons rapides, mais également des services de diffusion de musique et de vidéos en streaming d’Amazon dans les pays où ils sont disponibles.

Un service pour le grand public

En gros, le service d’Amazon devrait gérer l’intégralité des tâches informatiques lourdes nécessaires à l’exécution de jeux gourmands en graphiques dans le cloud. Le tout serait ensuite transféré sur l’appareil de l’utilisateur afin qu’il puisse jouer, peu importe les performances de son appareil.

Ainsi, les internautes n’auront pas forcément à acheter des smartphones gaming ou haut de gamme pour pouvoir jouer aux jeux qui demandent une certaine performance pour fonctionner sans bugs ni latence.