À quitte

l’éditorial

Bernard Stéphan

Il faut aller vite, mais sans précipitation, sortir de la crise et prendre en compte la colère. Cette lettre très concrète d’Emmanuel Macron diagnostique tous les mots de la société française et pose 32 questions. Mais quel constat d’échec du fonctionnement normal de nos institutions, révélé par le mécontentement des « gilets jaunes » et par tous ceux qui regardent le mouvement avec sympathie. Le président de la République remet au centre du jeu les maires, c’est le vrai réseau qui irrigue dans toute la société. Là encore, que ne l’a-t-il fait depuis dix-huit mois ! Il ne plaide pas pour son projet initial – il ne pouvait s’entêter tellement il est affaibli –, il donne des gages en revanche à ceux qui veulent parler de tout. Le président joue gros. Il devra en effet donner un débouché politique à la consultation pour que les Français qui ont allumé les braseros des ronds-points constatent un changement. C’est à l’aune de cette sortie que sera jugée la réussite, ou constaté l’échec du grand débat, et dont dépend la suite du quinquennat d’Emmanuel Macron.

bstephan
bernard.stephan@centrefrance.com