PODCAST : 34 indices annoncent une crise économique et financière, des commerçants proposeraient des fausses …

Sébastien Meurs

Publié le

PODCAST : 34 indices annoncent une crise économique et financière, des commerçants proposeraient des fausses promotions sur leur site, spaceX... Le flash éco du jour par Capital
Sophie Lévy-Ayoun / Capital

Le chiffre du jour : 34. C’est le nombre d’indices annonçant une crise économique et financière. Par exemple, le prix du baril de Brent est passé de 87 à 51 dollars entre le 3 octobre et le 24 décembre, soit un plongeon de 41%. Pour Eric Galiègue, président de Valquant Expertyse, cela reflète la révision en baisse des perspectives de croissance du PIB. En France, l’intérim, qui représente un indicateur avancé, est en berne, tout comme le PIB. Sinon, les GAFA, les géants de la technologies, chutent en Bourse, le commerce international subit de fortes pressions ou les taux d’intérêt grimpent pour les entreprises en Europe et aux États-Unis. Le tout sans compter le danger que représente la dette italienne. Retrouvez l’ensemble des 34 indices sur Capital.fr.

Le coup de gueule est poussé contre Conforama, la Fnac, Cdiscount, Auchan et Ubaldi. L’UFC Que Choisir affirme qu’ils proposent de fausses promotions. Selon l’association, le site de la Fnac, par exemple, a augmenté le prix d’un téléviseur LG en le passant de 1.599 euros à 2.299 euros le 12 décembre dernier. Ainsi, une fois les soldes arrivées, il a pu rabaisser la facture à 1.499 euros et se vanter d’afficher une remise de 800 euros. Sur Cdiscount, une enceinte Bluetooth est soldée à 120 euros contre 250 euros auparavant. L’UFC Que Choisir affirme pourtant que le site ne l’a jamais vendue plus de 158 euros dans le mois précédent. Contactée par Capital, les deux enseignes démentent toute manipulation.

L’info pratique Capital. Non, il n’est pas déjà possible de démissionner et de toucher le chômage comme l’annoncent certains médias. Pourtant, la loi “Avenir professionnel” adoptée l’été dernier prévoit bien des allocations pour les salariés démissionnaires en cas de reconversion professionnelle ou de création d’entreprise. Mais voilà, les décrets d’application ne sont pas encore passés. Contacté par Capital, Pôle emploi précise que le décret fixant les conditions du projet de reconversion professionnelle devrait être publié en mars 2019. De son côté, le ministère du Travail nous affirme que la mesure devrait être “en place le 1er juillet prochain”, le temps de trouver des accords avec les partenaires sociaux.

On termine avec…Space X. La société aérospatiale, qui travaille notamment pour la NASA va licencier 10% de ses 6.000 employés. Space X, fondée par le milliardaire Elon Musk, ravitaille la station spatiale internationale et doit permettre à la NASA d’envoyer à nouveau des astronautes dans l’espace.

> Réécoutez et abonnez-vous à ce podcast sur vos plateformes favorites (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Google Podcasts, Soundcloud…) ainsi que sur les enceintes connectées Google Home, Amazon Echo et Apple HomePod.

> La saga des marques, 21 millions (sur les cryptomonnaies)… retrouvez tous les podcasts de Capital et de Prisma dans notre espace dédié.

©
Capital