Ligue féminine. Landerneau rentre dans le rang

Coup dur pour Maggie Lucas et les Landernéennes qui ont perdu d’un point.
Coup dur pour Maggie Lucas et les Landernéennes qui ont perdu d’un point. (Photo Jean-Michel Louarn)

Landerneau a manqué une occasion de revenir sur son adversaire du soir (4e), un tournant qui aurait pu crédibiliser un peu plus encore un avenir en play-offs. La défaite face à Basket Landes (53-54) rappelle que rien ne sera facile jusqu’au bout pour le LBB.

Dans ce championnat à tiroirs, où les très gros (Montpellier, Lyon, Bourges) sont tout en haut et Mondeville (12e) a légèrement décroché, le peloton s’étire en longueur. Du quatrième, Basket Landes, que Landerneau (6e) a manqué l’occasion de rejoindre samedi soir (53-54), jusqu’au onzième, Nantes, on se tient en… trois points. Pour ces huit équipes, les play-offs (1er au 8e) restent un mirage et les play-downs (9e au 12e) un danger d’ici la fin de saison. « Je ne refléchis pas trop à ça, coupe Stéphane Leite. Avec cette défaite, on dira qu’on est plutôt côté play-downs. Mais on ne tire pas de plans… On est capable de très bien jouer au basket. »

Avant une série de trois matchs compliqués (à Tarbes, contre Bourges, à Montpellier), et alors que le gros de la troupe ne jouera que ce dimanche sa 12e journée, le LBB a effectivement, pour reprendre les termes de l’entraîneur finistérien, « grillé une cartouche » dans sa salle. « Parfois la victoire est plus importante que n’importe quoi », appuie de son côté Cathy Melain, la coach gagnante dont l’équipe joue le même championnat que Landerneau : « Quand on voit les joueuses de Bourges, ou Lyon jouer, on a l’impression que c’est facile. Quand on est un peu en dessous de ces équipes, il faut s’arracher à chaque fois. »


« Ça bougera jusqu’à la fin »


Il n’y a pas de place pour la demi-mesure. « Une accumulation de petites choses » décerne le vainqueur. Hors Landerneau défend mal quand il attaque bien, attaque mal quand il défend bien. « Pour une fois, on défend dur, mais on n’a pas été bon offensivement, décrypte Leite. On ne met pas les ballons où ils doivent être mis. Si on réfléchit mieux, on doit gagner ce match ! »

Landerneau pouvait remettre les compteurs à égalité (6 victoires-6 défaites), mais la balance est en déséqulibre (5-7). A un ultime panier près contre Basket Landes. « On en parlait avec Stéphane, ce n’est pas la bonne saison pour monter, le championnat est très homogène », pense la capitaine landaise Céline Dumerc, qui croit aux chances de Landerneau dans la course aux play-offs. « Carrément ! Elles ont un super public, plaide l’ancienne capitaine des Bleues. Elles ne lâchent rien, mais ça m’arrange qu’elles aient perdu ce soir. »

Melain croit aussi au LBB qui « a largement sa place (en play-offs) mais il y en a d’autres… Chaque journée, ça bouge et ça bougera jusqu’à la fin. Un peu moins en haut (trois premiers). Mais cette équipe n’a pas le profil d’un promu, elle joue. » « Avec les filles, on se dit qu’on a largement le niveau pour les play-offs, assume la pivot landernéenne Kariata Diaby. Il faut aller les chercher. » Il reste dix batailles avant l’heure des comptes.