Gilets jaunes : des scènes de violence urbaines dans les rues de Bordeaux font encore des blessés et d'importants …

Selon plusieurs témoignages, les premiers débordements sont enregistrés à Bordeaux où quelques manifestants ont jeté des pavés sur les forces de l’ordre.


|Modifié le 12 Jan 19 à 19:16

La nuit est tombée et les scènes de violence se multiplient à Bordeaux
La nuit est tombée et les scènes de violence se multiplient à Bordeaux (©Le Républicain )

Jusqu’à présent, le cortège composé de 6000 manifestants – selon les chiffres fournis par la préfecture de Gironde  – défilait dans une bonne ambiance à Bordeaux (Gironde). Cependant, une certaine tension est perceptible et les premiers incidents ont été enregistrés. 

Des jets de pavés

Une poignée de manifestants a décidé d’en découdre avec les forces de l’ordre. Les CRS ont été visés par des jets de pavés. 

Dans le défilé, certains témoignages font état de manifestants « qui ramassent des pavés pour les mettre dans leur sac et transportent également des barres de fer

Des manifestants ont été aperçus transportant des pavés et des barres de fer à Bordeaux
Des manifestants ont été aperçus transportant des pavés et des barres de fer à Bordeaux (©Twitter @ E.F. )

La situation se complique sur le cours de l’intendance où les forces de l’ordre tentent de repousser les manifestants. Les CRS ont dû utiliser des gaz lacrymogène pour tenter de ramener le calme, comme a pu le constater un journaliste de Sud-Ouest

Des blessés parmi les manifestants

Selon des éléments publiés sur les réseaux sociaux, des manifestants seraient blessés. Un aurait été touché par le tir d’un flash-ball. 

Il a été pris en charge par les pompiers de Bordeaux et évacué vers un centre hospitalier. 

Une jeune femme aussi a été blessée et pris en charge par les secours. 

La préfecture de Gironde confirme bien les deux blessés mais indique que ce n’est pas par des tirs de » flash-ball. Pour l’heure, toujours selon la préfecture, ils n’ont pas été utilisés. 

Un calme relatif 

Le calme – tout relatif – est revenu dans le cortège mais une grande tension reste perceptible dans les rues de Bordeaux où des commerces ont préféré plier boutique pour éviter les risques. 

Des Gilets jaunes veulent éviter les affrontements

Certains Gilets jaunes se mettent entre les manifestants et les forces de l’ordre pour éviter tout débordement, comme en témoigne certains observateurs sur le terrain. 

Si le calme est revenue sur la place de la victoire, cela est beaucoup plus tendu du côté de Pey-Berland. Les canons à eau sont de sortie.  

Des pavés arrachés, des feux allumés

Les tensions sont de plus en plus vives dans le quartier de Pey-Berland qui est maintenant survolé par l’hélicoptère de la gendarmerie. 

Selon certains témoignages, des manifestants arrachent des pavés pour ensuite les jeter sur les forces de l’ordre. 

La ville de Bordeaux s’embrase. Des feux sont allumés en réponse aux forces de l’ordre qui tentent de disperser les manifestants. Le défilé pacifiste de l’après-midi a clairement laissé place à des scènes de violence urbaine

Tensions prés de la mairie

Des tensions sont également en cours de le quartier de la mairie de Bordeaux où d’importants moyens de forces de l’ordre ont été déployés. 

Galerie