De titulaires à remplaçants, de remplaçants à titulaires

Quelques uns se maintiennent au sommet. D’autres, entrent puis sortent des schémas de Valverde constamment. Moult joueurs de l’équipe ont vu leur temps de jeu varier considérablement d’une semaine à l’autre, depuis le début de saison.

Les blessures ont certes obligé le technicien à prendre certaines décisions parfois jugées controversées, mais le onze titulaire et le schéma du Barça n’ont cessé de changer au fil des semaines. L’esprit du ‘Txingurri’ est en constante ébullition.

Le tacticien espagnol commence sa saison avec un 4-3-3 en Supercoupe d’Espagne. Compte tenu du manque de rodage de certaines de ses pièces, Sergio Busquets, Arthur et Rafinha forment l’entrejeu de Séville. Ousmane Dembélé est choisi pour accompagner Luis Suárez et Leo Messi aux avant-postes.

Les modifications arrivent vite au milieu de terrain, là où Philippe Coutinho et Ivan Rakitic font leur apparition, deux des joueurs au temps de jeu le plus important la saison dernière. Valverde semble alors avoir trouvé son équipe type, mais tout change avec la période difficile traversée par le Barça entre la fin septembre et début octobre. Deux nuls et une défaite en trois matches forcent l’entraîneur ‘blaugrana’ à modifier ses plans.

En Ligue des champions, lors du match à Wembley devant Tottenham, le technicien ibérique écarte Dembélé de son onze et avance Coutinho d’un cran. Cette non-titularisation affecte le ‘moustique’. Plusieurs semaines passent avant que le Français ne parvienne à retrouver le devant de la scène. Le principal bénéficiaire de cette situation est Arthur, qui s’octroie un statut de titulaire dont il profite pleinement. L’ancien joueur du Gremio gagne la confiance de l’entraîneur et finit par devenir un indéboulonnable indiscutable de l’équipe les rencontres suivantes. Sa blessure le relègue cependant au second plan quelques mois plus tard.

Arturo Vidal pointe alors le bout de sa crête, alors qu’il a peu jouer depuis le début de saison. Le travail du Chilien semble avoir convaincu un Valverde qui ne semble plus vouloir l’ôter de son onze de départ. L’ancien joueur du Bayern Munich, entre autres, a presque joué tout les matches depuis. Il ne s’est pas même reposé en Coupe du Roi face à Levante, malgré le fait qu’il ait joué quatre jours auparavant face à Getafe.

Mais lors des derniers rendez-vous, Valverde semble avoir changé à nouveau son onze type. C’est peut-être momentané, comme cela s’est passé tout au long de la saison dernière, mais l’on dit qu’il est meilleur de ne pas toucher ce qui fonctionne. Et Coutinho n’apparait pas dans ces plans qui marchent bien.

Le brésilien a été la principale ‘victime’ du bon rendement de Dembélé et Vidal. La place occupée par le Tricolore en attaque avait pour habitude d’être celle de l’ancien joueur de Liverpool, qui peut également officier dans l’entrejeu -où se trouve à présent Vidal-. Le ‘Txingurri’ a trouvé un équilibre qu’il ne souhaite pas rompre. Coutinho est toujours la victime du carrousel de Valverde et devra attendre une nouvelle opportunité.