D1F. Guingamp : vers de nouvelles ambitions ?

Ekaterina Tyryshkina et les Guingampaises vivront peut-être le tournant de leur saison en Moselle.
Ekaterina Tyryshkina et les Guingampaises vivront peut-être le tournant de leur saison en Moselle. (Photo archives Bruno Torrubia)

L’année a parfaitement commencé. Samedi dernier, face au Stade Brestois (5-1), la qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de France est venue requinquer des Guingampaises installées dans une série de cinq matchs sans victoire en championnat.

Et ce, avant de se déplacer chez des Messines engluées dans la zone de relégation, capables d’enchaîner trois rencontres sans défaite au mois de novembre, puis trois revers consécutifs en décembre. « On ne sait vraiment pas à quoi s’attendre, si ce n’est à un match compliqué, notamment au niveau du climat », annonce l’entraîneur Frédéric Biancalani.



Au-delà de se déplacer en Moselle pour tenter de gagner un « simple » match, En Avant – actuellement 7e, à six points de Metz, qui occupe la place peu enviable de premier relégable -, jouera peut-être le tournant de sa saison. Car, dans la foulée, Julie Debever et ses partenaires accueilleront Rodez, lanterne rouge. Soit l’occasion d’atteindre la barre des 22 unités, total suffisant au maintien lors du précédent exercice.

« Ces deux matchs nous avaient permis de décoller sur la phase aller, se souvient le coach guingampais. Le résultat contre Bordeaux (0-1, en décembre) nous laisse des regrets et on se doit d’avoir une continuité dans le travail après la qualification contre Brest ». Pour s’assurer une fin de saison sans trop de pression. Et peut-être se laisser bercer par de nouvelles ambitions.

Le groupe probable de Guingamp : Durand (g), Fauvel (g) – Tcheno, Hoarau, Debever, Lorgeré – Jézéquel, Daoudi, Palis, Tyryshkina, Le Garrec – Robert, Fourré, Fleury, Béché, Oparanozie.

Entraîneur : Frédéric Biancalani

Samedi (14 h 30)