Coupe Gambardella : Fleury, tout sauf un club amateur

C’est une aubaine pour Fleury. Recevoir le PSG en 32e de finale de Coupe Gambardella lui permet de tordre, encore une fois, le cou à l’image qui lui colle à la peau. Si cette ville de l’Essonne reste inlassablement associée au plus grand centre pénitentiaire d’Europe, elle fait aussi parler d’elle grâce au foot. A travers un club qui cherche à rêver plus grand, et s’en donne les moyens.

Depuis maintenant quatre ans, le FC Fleury 91 roule comme les pros. Il a fait l’acquisition d’un bus type pullman de 15 m de long pour les déplacements de ses équipes féminine (Division 1), sénior (National 2) et moins de 19 ans Nationaux qui se mesurent ce dimanche au quart-de-finaliste de l’épreuve 2017, désormais entraînés par Thiago Motta. « On a préféré investir que de continuer à avoir des frais de location s’élevant minimum à 100 000 € par saison », explique le président mécène Pascal Bovis. Le patron du groupe éponyme spécialisé dans le transport de matériaux lourds, fragiles et précieux a donc sorti le chéquier pour acheter « un car Scania d’occasion ». « Il a coûté 160 000 €, avec la sellerie complètement refaite aux couleurs du club, noir et rouge. On a revendu des sièges au concessionnaire puisque le car est passé de 64 à 38 places pour disposer de plus d’espace, cinq tables de jeux. Le car a été aussi customisé entièrement, c’était compris dans le prix », précise Pascal Bovis.

Un bus de standing aux couleurs du club /DR

Le FC Fleury 91 (2 M€ de budget) fait aussi figure d’exception dans le monde amateur en possédant deux cabines de cryothérapie. Chacune d’elles – « près de 10 000 € » – offre un traitement par froid intense qui facilite une meilleure récupération.

« On n’a rien à envier au PSG », assure le capitaine des moins de 19 ans de Fleury, Boubacar Coulibaly

« J’avais vu ces cabines il y a quelques années quand on m’avait fait visiter les installations du PSG au camp des Loges. Tout ça a forcément un coût mais on est en concurrence avec des clubs pros », avance le chef d’entreprise qui fait référence au championnat de Division 1 féminine (avec Lyon, Montpellier…) ou de 19 ans Nationaux (avec Dijon, Auxerre… dans le groupe B). Entraîneur des 19 ans depuis cette saison, Mourad Jalliti n’en croit toujours pas ses yeux : « J’ai joué en pro en Belgique, et je n’ai jamais connu ça. La cryo est un plus indéniable. Quant au fait de voyager tous ensemble, cela favorise la cohésion du groupe. Tout cela joue sur les performances et donc les résultats. » « On n’a rien à envier au PSG », lâche, de son côté, le jeune capitaine Boubacar Coulibaly qui se mesure ce dimanche au quart-de-finaliste de l’épreuve 2017, désormais entraîné par Thiago Motta. Onzième (sur 14) de son groupe, Fleury est plus que jamais prêt pour l’exploit…

Le programme des Franciliens

Samedi : BRÉTIGNY (R 2) – Lyon (Nat.) 0-2.

Dimanche, 14 h 30 : BOBIGNY (R 1) – Auxerre (Nat.) (stade Wallon), MONTFERMEIL (R 1) – Dijon (Nat.) (stade Vidal), CSL AULNAY (R 2) – TORCY (Nat.) (stade Vélodrome), FLEURY (Nat.) – PSG (Nat.) (stade Lascombe), FC MANTOIS (R 1) – Lens (Nat.) (stade Bergeal), MEUDON (R 1) – Evreux (R 1) (stade Millandy), Maubeuge (R 1) – ENTENTE SSG (Nat.).