Des étudiants experts pour aider les entreprises

Commerçant à Alès, Hervé Hugon a participé au dispositif TechTheFutur, lancé en 2016 par l’IMT (institut mines Télécom) d’Alès, pour faire avancer son projet innovant : créer des tickets de caisse dématérialisés sans passer par les SMS, “à travers une application interactive “. Sa start-up Clean bill, basée à Alès, a ainsi pu profiter des connaissances de jeunes futurs ingénieurs de la prestigieuse école “pour structurer notre démarche commerciale et mettre notre produit en avant “, explique le jeune entrepreneur. “Ça nous a permis également d’entrer dans un réseau.”

Comme lui, une trentaine de PME, TPE ou start-up des bassins alésien et montpelliérain ont déjà bénéficié, gratuitement, de ce programme qui permet de mettre “la richesse de nos étudiants au service de l’innovation et des entreprises “, souligne Thierry de Mazancourt, directeur de l’IMT Alès. Hier, il a lancé le dispositif au siège du Grand Avignon, qui “soutient cette opération s’inscrivant dans notre priorité faite au développement économique “, a rappelé Jean-Marc Roubaud, président de l’Agglo. Les entreprises du Grand Avignon, ayant un projet portant sur l’innovation d’un produit ou d’un service et qui “ont besoin d’être soutenue pour se développer, peuvent être candidate”, souligne le directeur des mines d’Alès.

Cette année, après Avignon, le programme va être décliné à Montpellier et Toulouse. “On le déploiera nationalement et à l’étranger avec l’appui d’autres écoles “, souligne Astrid Southon, à l’origine de TechTheFutur.

Sur chaque territoire, des étudiants d’autres établissements d’études supérieures sont associés au dispositif, tels l’université d’Avignon et le CFAI (centre de formation d’apprentis interprofessionnels) du Vaucluse. Autant de jeunes qui touchent ainsi du doigt la réalité du monde de l’entreprise. Le président de l’Agglo en est convaincu : “C’est indispensable de jeter des ponts entre la formation et le monde de l’entreprise. “