Clermont – Niort : ce qu'il faut retenir du match

Le résumé du match :

Clermont a largement dominé les débats dans cette partie. Pourtant, le score ne laisse pas présager d’un tel scénario. La faute à deux erreurs d’inattention, de concentration, voire peut-être de suffisance. Valentin Jacob réduisait d’abord la marque sur un but à zéro passe, à la suite d’un dégagement de son gardien (2-1, 38e), alors que Konate l’imitait en fin de partie suite à une perte de balle évitable de Perez devant sa surface (3-2, 81e). Il en est à peu près tout des situations niortaises dans cette partie.

En revanche, côté clermontois, il y en a eu pléthore… Surtout en deuxième mi-temps. Car, lors du premier acte, le CF63 a fait preuve d’un froid réalisme sous la neige. Florian Ayé a tout de même ouvert la marque sur sa deuxième occasion (voir par ailleurs), avant que Jonathan Iglesias ne double la mise, quatre minutes plus tard, sur une jolie frappe à 25 mètres (2-0, 25e). La réduction du score peu avant la pause, ne coupait pas les ardeurs locales. Bien au contraire. Après une multitude d’occasions, Jonathan Iglesias redonnait un peu d’air aux siens (3-1, 78e). Dans la foulée, la nouvelle réduction du score niortaise était finalement sans conséquence.

L’action du match :

Clermont a affiché une belle maîtrise technique durant les 45 premières minutes de cette rencontre. L’action de l’ouverture du score en est d’ailleurs le parfait exemple. Sur une « passe laser » de Johan Gastien, Jérôme Phojo se retrouve dans une position idéale pour centrer. Il s’exécute, en une touche. Son centre traverse la surface niortaise avant de trouver le pied de Florian Ayé qui se jette parfaitement au second poteau. Un jeu simple mais d’une rare efficacité alors que les visiteurs semblaient bien en place au départ de l’action. Grâce à cette réalisation, Florian Ayé en a profité pour inscrire son 10e but de la saison en Ligue 2, lui qui n’avait plus marqué depuis son doublé face à Orléans le 9 novembre.

L’homme du match :

Jonathan Iglesias. Il a été dans tous les bons coups. Et il y en a eu ! Jonathan Iglesias a livré une très grosse partie au poste de meneur de jeu. L’Uruguayen a d’abord inscrit deux buts importantissimes qui ont à chaque fois permis à son équipe de prendre deux buts d’avance. Sa première réalisation est un modèle de frappe à 25 mètres. Bien équilibré, il a envoyé un missile dans le petit filet d’Allagbe à la suite d’un ballon mal dégagé par la défense niortaise (2-0, 25e). Le second but a cette fois mis en valeur son sang froid. Grâce à un bon appel dans l’axe, Iglesias se libère du marquage, temporise, fixe Bena et profite des courses conjointes d’Ayé et Honorat pour s’ouvrir le chemin du but et ajuster le portier adverse (3-1, 78e). Par ailleurs, son abattage en tant que premier défenseur a considérablement gêné Niort dans la relance.

Le fait du match :

Au-delà d’avoir développé un beau football, Clermont a surtout réalisé une belle opération au classement. Les hommes de Pascal Gastien le savaient  : ils avaient l’opportunité de revenir à hauteur de leurs visiteurs en cas victoire. Et ils ne se sont pas fait prier. Ce succès leur permet de grimper à la 6e place (32 points), ce vendredi soir, à trois points du podium. Il s’agit du meilleur classement du CF63 depuis le début de la saison.

Grenoble, qui reçoit Le Havre (ce samedi), aura l’opportunité de dépasser Clermont au classement, tandis que Lens (5e, 32 points) pourra reprendre ses distances en cas de victoire au Red Star, lundi. Clermont est bel et bien dans la course aux playoffs !

Le chiffre : 10

Et de 10 ! Le CF63 a confirmé que le premier match de championnat d’une nouvelle année avait ses faveurs. Voilà 10 ans que le club n’a plus perdu à ce moment de la saison, ce qui lui permet d’afficher désormais un bilan de sept victoires et trois nuls.

La décla :

« Je ne m’attendais pas à ça. Marquer un but, déjà, c’est énorme pour moi. Alors en marquer deux… Bien sûr, le plus important, c’est la victoire. Mais je suis content d’avoir marqué et d’avoir pu aider l’équipe à empocher ces trois points. Mon nouveau rôle me convient bien, j’aime bien me projeter. Avant le match, le coach m’avait demandé d’aller dans la surface adverse. J’essaie donc d’apporter cette supériorité numérique. » La réaction du milieu de terrain du Clermont Foot, Jonathan Iglesias, auteur d’un doublé ce vendredi.

La fiche technique :

Clermont-Ferrand (Gabriel-Montpied): Clermont bat Niort 3 à 2 (mi-temps: 2-1) Arbitre: Stéphanie Frappart.

Buts : Clermont : Aye (21e), Iglesias (25e, 77e). Niort : Jacob (37e), Konate (80e)

Avertissements : Clermont: Laporte (16e), Pereira Lage (30e), N’Simba (58e). Niort : Dacosta (18e), Jacob (72e).

Les équipes : Clermont : Descamps – Ogier, N’Simba, Laporte (cap), Phojo – Perez, Iglesias, Gastien, Pereira Lage (Berthomier, 86e) – Honorat (N’Diaye, 82e), Aye Entraîneur : Pascal Gastien.

Niort : Allagbe – Lapis (Bena, 54e), Sans, Dacosta (Leautey, 67e), Paro – Louiserre, Jacob, Konate, Djigla (Ameka Autchanga, 82e) – Dona Ndoh (cap), Vion Entraîneur : Jean-Philippe Faure

Vincent Balmisse