Parking payant au CHU d'Amiens : "C'est la marchandisation de l'hôpital public" déplore Grégory Leduc de Force …

Amiens, France

Tous ceux qui sont déjà allés au CHU d’Amiens Sud à Salouël le savent, s’y garer relève souvent du parcours du combattant, vu le manque de places. Bonne nouvelle : la direction annonce la création d’ici 2020 de 1 000 places supplémentaires (en plus des 3 200 actuellement). En revanche, les usagers devront dès l’année prochaine, payer leur stationnement. Pour les syndicats, c’est inadmissible.

Selon Grégory Leduc, secrétaire général Force Ouvrière au CHU, invité de France Bleu Picardie à 8h10,  on assiste encore une fois “à la marchandisation d’un secteur public”. Le syndicat s’inquiète surtout pour les malades chroniques : “ce sont des hospitalisations de longue haleine donc les familles qui vont se déplacer régulièrement vont avoir un coût supplémentaire”.

On ne peut pas marchandiser un secteur où il y a de la souffrance, de la maladie, de la précarité – Grégory Leduc, Force Ouvrière

Grégory Leduc rappelle que les premières réflexions autour du projet du CHU Sud ont démarré en 20005 et que les problèmes de parking et d’accès à l’hôpital étaient déjà posés à l’époque. “Aujourd’hui, il y a des contraintes budgétaires nationales qui contraignent les hôpitaux publics et la seule solution qu’ils trouvent, c’est le tout payant”, déplore-t-il. Pour lui, la solution ce sont les collectivités : la région, le département, Amiens métropole doivent mettre la main à la proche pour maintenir la gratuité du parking.

“C’est la marchandisation d’un secteur public” – Grégory Leduc, secrétaire général Force Ouvrière au CHU d’Amiens Picardie

La direction du CHU elle, rappelle, que la création d’une seule place de parking lui coûterait 15 000 euros hors taxe. Avec une dette estimée à 520 milliards d’euros pour un chiffre annuel de 650 millions d’euros, impossible de continuer avec du stationnement gratuit. Mais Gérard Stark, directeur général adjoint n’exclue pas certaines pistes pour développer des alternatives. “Pour les patients chroniques, il y a des discussions avec la Caisse primaire d’assurance maladie pour voir les modalités de remboursement dont ils pourraient bénéficier”. Un stationnement à durée limitée pour les patients qui viennent en consultation n’est pas exclue, non plus. Enfin, le CHU compte beaucoup sur les dessertes du futur BHNS (bus à haut niveau de service).

“Nous voulons faciliter l’accès de l’hôpital” – Gérard Stark, directeur général adjoint du CHU d’Amiens Picardie

Le passage au stationnement payant concorde avec le transfert en 2020 des activités et du personnel de l’hôpital Nord vers le CHU Sud. Soit 800 agents supplémentaires sur le site. Un transfert qui coûtera 80 millions d’euros, dont la moitié financé par l’État. Les employés du CHU seront exonérés de toute paiement, en revanche rien n’est tranché en ce qui concerne les étudiants en médecine.

Au CHU d’Amiens, l’annonce du stationnement payant ne fait pas l’unanimité chez les usagers :

Le parking payant au CHU d’Amiens, pour ou contre ? Témoignages des usagers

Laurent Beuvain, élu communiste de l’opposition municipale a lancé une pétition en ligne pour dénoncer ce projet de stationnement payant. Elle a déjà recueilli près de 1 000 signatures.