Coupes africaines : Attention à la marche !

L’édition 2019-2020 des Coupes africaines sera bouclée en six mois à l’instar de ce qui se passe en Europe. L’EST et le CA en Ligue des Champions, et le CSS qui joue l’ultime tour de la Coupe de la CAF qualificatif à la phase des poules, savent à quoi s’en tenir.

Les choses sérieuses commencent. Ce week-end, l’EST, qualifiée directement à la phase des poules, étant le tenant du titre, entamera son aventure africaine au Guinée chez le champion local, Horoya Conakry.

Rééditer la performance de 2018

Le champion en titre de la LDC remettra vendredi son titre en jeu. Dans un Gr. B qui comprend FC Platinum du Zimbabwe, Orlando Pirates de l’Afrique du Sud et Horoya Coankry de Guinée, l’Espérance part avec les faveurs des pronostics pour occuper l’une des deux premières places qualificatives aux quarts de finale de la compétition.

Pour leur entrée en lice, les coéquipiers de Chammam ne seront pas toutefois sur du velours à Conakry face un adversaire rompu à ce genre de compétition. De plus, ce sont les équipes censées être intrinsèquement inférieures à nos représentants qui nous ont le plus posés de problèmes, que ce soit à l’extérieur ou même sur nos bases.

Les « Sang et Or » doivent rester prudents et ne pas aller vite en besogne. Un point ramené de Conakry serait un bon résultat dans l’état actuel des choses, la victoire serait la cerise sur le gâteau.

Le CA veut réécrire l’histoire !

Après 21 ans d’absence de la phase des poules de la Ligue des Champions, nous pensons que le CA va faire son come-back dans une atmosphère d’euphorie doublée d’une appréhension, légitime du reste. Les joueurs de l’effectif actuel du CA, qui ont déjà joué des matches de la LDC dans ses tours préliminaires, se comptent sur les doigts.

A part Yahia, Dhaouadi et Iffa, tous les autres sont novices. Et c’est là, peut-être, où se résume le rôle que doivent jouer les vétérans, Belbouli et Derragi, en l’occurrence, des habitués de la compétition et déjà vainqueurs de cette même épreuve avec leurs anciens clubs.

Dans un Gr. C très relevé (Mazembe, Ismaily, Constantine), la tâche des Clubistes paraît difficile surtout que le nombre de joueurs inscrits sur la liste africaine est très limitée sans oublier l’interdiction de recrutement dont le club de Bab Djedid est l’objet.

Ce samedi, face à l’équipe algérienne de Constantine, il y a à espérer un CA bien ses jambes pour démarrer la phase des poules sur les chapeaux de roue. C’est d’ailleurs le vœu de tous les fans clubistes, sevrés, il est vrai, de titres africains depuis 1991, date de la première (et dernière) victoire du club dans une compétition continentale.

Dans les cordes du CSS

Moins rude sera la tâche du CSS face au représentant ougandais, le Vipers FC. Tenus de jouer les seizièmes de finale bis de la Coupe de la CAF pour espérer joindre la phase des poules de cette compétition (l’ESS étant qualifiée d’office), les Sfaxiens se mesureront en aller et retour à une équipe ougandaise, méconnue du public.

Loin de tout triomphalisme, le CSS part largement favori pour passer. Toujours est-il que les joueurs doivent faire preuve d’humilité. A bon entendeur, salut.

Le programme

Ligue des champions (11 janvier 2019)
Horoya Conakry-EST
CA-Constantine

Coupe de la CAF (12 janvier)
Vipers FC-CSS

Chahir CHAKROUN
Tunis-Hebdo

Commentaires: