Pro B. Ujap Quimper. Faire la loi à domicile

Les Quimpérois Maxime Choplin, Lucas Dussoulier (balle en mains) et Bernard King doivent se donner de l’air.
Les Quimpérois Maxime Choplin, Lucas Dussoulier (balle en mains) et Bernard King doivent se donner de l’air. (Photo Matt Brown)

Les trois matchs d’affilée à domicile qui s’annoncent doivent permettre à l’Ujap Quimper de se donner un peu d’air au classement. À commencer par celui contre le promu Chartres ce samedi.

Si les Quimpérois n’ont jamais perdu de plus de six points, ils n’ont pas davantage réussi à s’imposer de plus de deux unités à domicile. Autrement dit, entre victoires et défaites, la marge est faible et la bascule peut souvent se faire d’un côté comme de l’autre.

Pour l’instant, c’est davantage du côté obscur. Avec deux victoires en sept matchs, les joueurs de Laurent occupent ainsi la 15e place au classement avec un succès d’avance sur les deux équipes actuellement dans la charrette : Paris et Caen.


Un calendrier plus abordable


« Hormis Gries, on a affronté six des équipes qui ont fini dans le top 8 la saison passée », nuance l’entraîneur quimpérois, conscient de basculer sur un calendrier moins difficile contre des équipes a priori plus abordables.

Et en raison du report du match de la 10e journée à Paris (du mardi 18 décembre au jeudi 14 février), les Quimpérois vont avoir l’occasion de se redonner un peu d’air au classement à la faveur de trois matchs d’affilée à domicile contre Chartres, Orléans (vendredi 14 décembre), puis Nantes (vendredi 21).


Défenses mixées


« Prenons les matchs un par un et concentrons-nous d’abord sur Chartres », tranche Laurent Foirest.

Promus à l’intersaison après avoir remporté les play-offs contre Lorient, les joueurs de Sébastien Lambert ont connu un début de championnat difficile mais semblent avoir pris la température de la division avec deux probants succès d’affilée à Orléans, puis à domicile contre Poitiers.

Pour eux, la fenêtre internationale est sans doute arrivée au mauvais moment. Ce qui n’empêche pas le coach quimpérois de s’en méfier comme la peste. « C’est une équipe un peu atypique, capable de scorer et qui mixe surtout beaucoup les défenses. Il faudra réussir à s’adapter à ça pour s’imposer », prévient-il.

QUIMPER. Meneurs : 2. Travis Cohn (1,88 m, E-U), 5. Maxime Choplin (1,80 m), 11. Thomas Prost (1,82 m). Arrières-ailiers : 3. Bryce Douvier (2,01 m, AUT/E-U), 8. Lucas Doussoulier (2,04 m), 16. Bernard King (1,96 m, E-U). Intérieurs : 1. Daryl Nérée (2,04 m), 12. Kevin Mondésir (2,05 m), 14. Jimmy Djimrabaye (2,02 m, CEN-FRA), 15. Valdelicio Joaquim (2,08 m, ANG). Entraîneur : Laurent Foirest.

CHARTRES. Meneurs : 5. Jaysean Paige (1,88 m, E-U), 8. Olivier Romain (1,80 m). Arrières-ailiers : 3. Anthony Racine (1,92 m), 7. Kevin Bichard (1,95 m), 21. Franck Seguela (1,98 m), 24. Amu Saaka (1,98 m, GHA). Intérieurs : 1. Maurice Walker (2,08 m, CAN/G-B), 4. Will Felder (2,01 m, E-U), 6. Jason Jones (2,03 m, FRA/E-U), 13. Stéphane Gombauld (2,05 m). Entraîneur : Sébastien Lambert.

Ce samedi (20 h)