Coupe de France : il manquait si peu de choses à Chamalières…

Le résumé du match :

Opposé à un adversaire évoluant deux divisions au-dessus, Chamalières a rivalisé avec Villefranche pendant… 105 minutes. Après une seconde mi-temps de prolongations délicate à négocier en raison de l’exclusion d’Alexis Carmo (105e), les Chamaliérois ont malheureusement craqué au pire des moments, lors de la séance des tirs au but. Un exercie où ils n’ont jamais trouvé le chemin des filets, à l’image des 120 premières minutes (0-0 , t-à-b 0-3).

image

Pourtant, Chamalières a eu des occasions pour s’éviter une telle sortie. Malgré la mauvaise qualité du terrain cournonnais, les Auvergnats parvenaient à produire du jeu. Luca Gery (27e), Leutrim Troshupa (51e) et Alexis Carmo (93e) manquaient d’a-propos au moment de conclure, alors que Sofien Benbachir et Cheikh N’Diaye gâchaient des munitions sur coup-francs. Moins nombreuses, les occasions de Villefranche étaient pourtant plus nettes. Jean-Baptiste Fourneuve devait sortir le grand jeu à plusieurs reprises. Impeccable face à Celin Lemb (47e) et Maxime Jasse (118e), il était sauvé par son poteau sur une frappe de Christian Toko Edimo (105e). Le score nul était donc plutôt logique.

Le joueur du match :

S’il n’a jamais pu se créer de véritable occasion de but, Archimed Colo a livré une partie de haute volée. Le virevoltant ailier chamaliérois a donné le tournis à la défense caladoise, souvent obligée de se mettre à la faute pour le stopper. S’il doit gagner en efficacité aux abords de la zone de vérité, sa vitesse est un véritable atout pour Chamalières. Dommage qu’il ait dû céder sa place (95e), blessé.

L’action du match :

Les espoirs chamaliérois aurait pu s’estomper plus tôt, à l’issue des 30 minutes de prolongation. On joue alors la 105e minute de jeu, Chamalières évolue toujours à 11 lorsque Christian Toko Edimo se présente face Jean-Baptiste Fourneuve. Le nouvel entrant place alors une frappe enroulée, à l’entrée de la surface, qui s’écrase sur le poteau. Le portier auvergnat est au sol alors que le ballon semble revenir dans les pieds de Celin Lemb. On pense alors que Villefranche va ouvrir la marque mais c’était sans compter sur l’abnégation de Fourneuve qui se relève et écarte in-extremis, d’une manchette, le ballon des pieds de l’attaquant adverse. En vain…

La décla :

Arnaud Marcantéi, l’entraîneur de Chamalières : « Les tirs au but c’est la loterie mais aussi l’expérience et la fraîcheur. Ce n’est pas grave… Je vais retenir le contenu parce qu’il a été bon pendant 120 minutes. On mérite de passer avant les pronlongations. Je ne pense pas qu’on ait vu de différence entre les deux équipes. Malheureusement, on n’a pas été capable de marquer sur les situations que l’on a eu. Après, on a un peu plus subi en prolongations. Mais globalement je n’ai rien à reprocher à mes joueurs qui ont eu un état d’esprit irréprochable. Comme je leur ai dit, on a manqué l’exploit face à Villefranche mais on peut toujours réussir celui de tenir 26 journées de championnat en tête de notre poule de National 3. Et ça, pour le coup, ce serait un vrai exploit. »image

Le fait du match :

Si quelques secondes plus tôt Chamalières a frisé la correctionnelle, le club puydômois a définitivement enterré ses espoirs de victoire en prolongations à la 105e minute. Sur un tacle appuyé, à hauteur du milieu de terrain, Alexis Carmo pensait s’en tirer avec un simple carton jaune. Mais, après avoir constaté que Maxime Jasse éprouvait quelques difficultés à se relever, l’arbitre Julien Schmitt, revenait sur sa décision pour adresser un carton rouge à Alexis Carmo. A 10 durant toute la seconde mi-temps des prolongations, Chamalières était alors contraint de serrer les boulons sans réussir à attaquer.

Le chiffre : 14

Les Chamaliérois pourront se consoler en se disant qu’ils ont été éliminés par Villefranche, mais pas battu. Un subtilité qui a au moins le mérite d’étendre la série d’invincibilité du leader de National 3 à 14 matchs consécutifs. Un maigre lot de consolation…

La fiche technique :

COURNON (Stade Gardet). Villefranche élimine Chamalières 3-0 aux tirs au but (0-0 à la fin de la prolongation). Temps gris. Pelouse bosselée. 500 spectateurs. Arbitre, M. Schmitt.

Les tirs au but. Pour Chamalières : Bonnald, Barras, Tressy. Pour Villefranche : Burel, Lacour, Toko Edimo.

Les avertissements. A Chamalières : Tressy (64e), Ndiaye (102e). A Villefranche : Ndiaye (23e), Pagerie (25e), Gonzalez (89e), Lacour (102e).

Exclusion. A Chamalières : Carmo (105e). 

Chamalières. Fourneuve ; Géry, Lescure (cap.), Troshupa, Bouvier, Bonnot, Colo (Barras 95e), Rance (Bonnald 120e), C. Ndiaye, Benbachir (Carmo 88e), Tressy. Entraîneur, Arnaud Marcantéi.

Villefranche-Beaujolais. Philippon ; Camelo, Pagerie (Jouffreau 79e), Gonzalez, Lacour, Sergio, Ertel (Martin 86e), Y. Ndiaye (Burel 104e), Lemb, Jasse (cap.), Mmadi (Toko Edimo 73e). Entraîneur, Alain Pochat.

Vincent Balmisse