Top Déclarations : Deschamps se paie les Belges, Mbappé tout petit devant Zidane, Pelé égratigne Messi…

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Deschamps se paie les Belges, Mbappé tout petit devant Zidane, Pelé égratigne Messi, la prédiction de Zidane sur Modric, le coup de gueule de Verratti et la bourde de Solveig… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Deschamps se paie les Belges, Mbappé tout petit devant Zidane, Pelé égratigne Messi...

Didier Deschamps a envoyé un tacle aux Belges.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu’il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Didier Deschamps – «Je mets ça sur le compte de leur énorme déception. Avec un peu de recul et un minimum de lucidité, peut-être se rendront-ils compte qu’on a été beaucoup plus dangereux qu’eux. D’ailleurs, comment ont-ils procédé contre le Brésil (victoire 2-1, ndlr) en quart de finale ? Comme nous face à eux. Si le football, c’est avoir le ballon pour se faire des “papasses” …» (Le Monde, le 05/12/2018)

Face aux critiques des Belges sur le jeu de l’équipe de France, le sélectionneur des Bleus a réalisé la meilleure réponse possible. Comme sur le terrain par le passé, DD reste tranchant dans ses tacles…

2. Kylian Mbappé, à propos de Zinédine Zidane – «Je l’ai croisé il n’y a pas si longtemps, et j’avoue que c’est une des seules personnes devant laquelle je me fais tout petit. Il possède un tel charisme qu’en face de vous, vous avez l’impression qu’il y a 15 personnes. C’en est troublant» (France Football, le 05/12/2018)

Malgré son énorme talent, l’attaquant du Paris Saint-Germain reste un gamin face à la légende du football français.

3. Pelé – «Lionel Messi le meilleur de l’histoire ? C’est une question de goût. Il y a des gens qui le pensent et qui me comparent à lui. Comment je pourrais comparer quelqu’un qui a un bon jeu de tête, un bon pied gauche et un bon pied droit avec un autre qui ne tire que d’un pied, n’a qu’un talent, et ne joue pas de la tête ? Comment pouvez-vous comparer ? Pour comparer avec Pelé, il faudrait quelqu’un qui soit bon du gauche, du droit et qui marque des buts de la tête. Pour moi, Maradona était l’un des meilleurs que nous ayons eus. Vous allez me demander : était-il meilleur que Messi ? Oui il l’était. Beaucoup plus. Il y avait Beckenbauer, Cruyff. Des joueurs excellents» (Folha De Sao Paulo, le 06/12/2018)

Il ne fallait pas oser ouvrir le débat du meilleur joueur de l’histoire devant la légende brésilienne, qui estime que ce titre lui revient sans aucun débat possible. L’Argentin en a fait les frais…

4. Luka Modric – «Lorsque Zidane est devenu entraîneur du Real, il m’a appelé un jour dans son bureau, après un entraînement. Et il m’a expliqué comment il me percevait comme joueur, et également ce qu’il attendait de moi. Il m’a dit que j’étais un joueur très important pour lui. Et, surtout, qu’il me voyait comme un joueur qui, demain, pouvait remporter le Ballon d’Or. Quand quelqu’un comme Zidane, avec sa personnalité et son vécu, vous dit cela, ça vous booste sur le plan de la confiance» (France Football, le 04/12/2018)

Gagnant du Ballon d’Or 2018, le milieu du Real Madrid a réalisé cette belle confidence sur le pronostic juste de Zinédine Zidane.

5. Marco Verratti – «On était nerveux ? Quand on joue face à ces adversaires, on est toujours respectueux, toujours sérieux. Mais quand on commence à insulter ta famille, tu es un être humain ! Tu peux péter un câble. Je pense que c’était un moyen de nous sortir du match mais il faut être respectueux. On est des êtres humains, on a une famille» (Zone mixte, le 05/12/2018)

Agacé par l’attitude des joueurs de Strasbourg (1-1), le milieu de terrain du Paris Saint-Germain a poussé un gros coup de gueule.

6. Karim Benzema, à propos de Mathieu Valbuena – «En même temps, ce n’est pas très compliqué» (Instagram, le 06/12/2018)

Toujours en froid avec le milieu offensif de Fenerbahçe depuis l’affaire de la sextape, l’attaquant du Real Madrid s’est moqué de l’ancien Marseillais en répondant à un internaute qui réagissait à une photo de son fils. «Il a du flow, il a grandi plus vite que Valbuena. Son destin sera propre», avait lancé le fan initialement.

7. Pelé – «Tout le monde me compare avec Mbappé. On se ressemble, pas vrai. Il a déjà 19 ans. Il a gagné le Mondial. On m’a envoyé ça pour me chambrer, mais il me rendait hommage. Cela fait 40 ans que j’ai arrêté de jouer. Je ne sais pas où vous avez trouvé cette photo, parce qu’on se ressemble terriblement, quasiment au même âge» (Folha De Sao Paulo, le 05/12/2018)

Si la légende brésilienne a été sans pitié avec Lionel Messi, il a tout de même adoubé l’attaquant du Paris Saint-Germain, qu’il apprécie énormément.

8. Gennaro Gattuso – «J’ai parlé à mon adjoint (Gigi Rico, ndlr) et je lui ai dit : ‘Aujourd’hui, on dirait qu’il joue comme Marcel Desailly’. Desailly est un joueur que j’admirais beaucoup quand j’étais jeune. En regardant Bakayoko, je vois un joueur avec les mêmes caractéristiques. Peut-être que ‘Baka’ est même meilleur techniquement, avec tout le respect que j’ai pour Marcel» (Conférence de presse, le 02/12/2018)

Très critiqué envers Tiémoué Bakayoko en début de saison, l’entraîneur du Milan AC est désormais totalement sous le charme du Français et a même effectué cette comparaison osée.

9. Angel Di Maria – «Je me fiche de ce qu’a dit Icardi, a lâché l’ancien joueur du Real Madrid. C’est difficile de te faire aimer par tout le monde. Mais chacun peut dire ce qu’il pense. J’ai été en sélection en 2010 avec de bons gars, j’ai été bon. Pareil en 2014, avec des jeunes et des joueurs confirmés. C’était pareil en 2018. Mauro est venu (en sélection) une ou deux fois sous Sabella et une ou deux fois sous Sampaoli. C’est compliqué pour t’adapter si tu n’as pas de continuité dans une équipe» (Fox Sports, le 04/12/2018)

Agacé par les critiques de Mauro Icardi sur l’ambiance au sein de l’équipe d’Argentine, l’ailier du Paris Saint-Germain a réalisé une intervention forte pour le recadrer.

10. Martin Solveig, à Ada Hegerberg – «Tu sais twerker ?» (Cérémonie, le 03/12/2018)

La polémique de la semaine ! Alors que la joueuse de l’Olympique Lyonnais a remporté le premier Ballon d’Or féminin, le DJ a réalisé une maladresse incroyable avec cette question. Et ses excuses n’ont rien changé au bad buzz engendré…

C’est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !