Standard: dur dur de s'exporter et de devenir régulier

En déplacement, le Standard peine cette saison... à l’instar des quatre précédents exercices. @Belga

En déplacement, le Standard peine cette saison… à l’instar des quatre précédents exercices. @Belga

Les déplacements compliqués s’enchaînent pour le Standard qui, après s’être pris les pieds dans le tapis au FC Bruges (3-0), se produira ce samedi sur la pelouse synthétique d’une équipe de Saint-Trond qui, depuis plusieurs semaines, carbure au super, cinq jours avant de jouer son va-tout européen à Akhisar, en Turquie. Puis, les Rouches s’offriront un périple à Charleroi pour clôturer l’année 2018, avant de se déplacer, d’ici à la fin de la phase classique du championnat, à la mi-mai 2019, à l’Antwerp, à Genk, La Gantoise et au CS Bruges. Un sacré menu pour un Standard qui n’offre pas toujours, loin s’en faut, le même visage à l’extérieur que lorsqu’il peut évoluer devant son public en bord de Meuse.