Stado : le point du courage

L’exploit n’a pas eu lieu. En voyage dans le Tarn, le Stado n’a pas réussi à ramener un succès du Stadium Municipal d’Albi. Et pourtant… Et si le Stado tenait enfin son match référence à l’extérieur ? Opposés au leader de la poule, les Tarbais ont fait jeu égal avec les Albigeois.

Dès le début du match, les Bigourdans ont proposé du jeu et sont rentrés dans des Tarnais. Un coup de pied par-dessus de Jean-Baptiste Claverie pour lui-même, une passe pour Pees qui décale Mathieu Bonnot sur l’aile droite. Après avoir déposé Jérémy Russel, le talonneur tarbais a inscrit le premier essai de la rencontre. Avec ces sept points d’avance, Tarbes prend l’avantage pour ne plus jamais le lâcher pendant la première heure de jeu.

En position d’outsider, Tarbes a montré de l’engagement, de l’intensité. La recette qui lui avait valu une victoire lors du match aller à Trélut fin août. Devant, des Albigeois plutôt maladroits. et incapables de réussir leurs coups de pied. En trois tirs au but en première période, Caminati n’a pas trouvé l’espace entre les poteaux.

Le tournant de l’heure de jeu

Albi a pris son temps mais le SCA a pu finalement venir à bout des Tarbais. Pour cela, il a fallu deux essais, de Lacelle. À la 27e minute, l’ailier albigeois a récupéré le ballon après un gros travail de Tavalea, le troisième ligne. En seconde période, le coaching d’Arnaud Mela a fait la différence. À l’heure de jeu, Essid et Bertrand, qui venaient de rentrer sur le terrain, ont permis à Lacelle, toujours sur l’aile gauche, de signer son doublé et de permettre aux Albigeois de prendre l’avantage pour la première fois de la rencontre (13-10).

En position, Tarbes n’a jamais rien lâché, avec notamment cette dernière phase de jeu dans les dernières minutes, alors que les 15 Bigourdans étaient déjà lessivés. Si les Tarbais se sont offert le luxe de faire douter le leader de la poule pendant toute la durée du match, l’action n’a rien donné et a cimenté le résultat du match (16-10).

Certes, Tarbes a essuyé un nouveau revers à l’extérieur, le cinquième de la saison. Cependant, le Stado a évolué à haut niveau pendant 80 minutes, avec un groupe amoindri, qui a joué cinq jours avant ce déplacement difficile, chez le leader de la poule, avec à la clé un bonus défensif obtenu au courage. Un point qui comptera dans la course à la deuxième place qualificative.


Albi 16 – TARBES 10

MT : 5-10

Pour Albi : 1 E Lacelle (27, 58) 2 P Russell (43,68)

Pour Tarbes : 1 E Bonnot (4), 1 T Claverie (4), 1 P Claverie (40)

ALBI : Caminati – Lacelle, Nabaro, Vasuinubu, Mafi (Bertrand, 57) – (o) Russell, (m) Bisman – Tavalea (Veyrac, 66), Calas, Pardakthy (Essid, 54)- André, Dufour (Boukerou, 61) – Toetu (Tafili, 46), Casals (Feltrin, 23), Dedieu (Cormenier, 46).

TARBES :Berbizier – Pees (Rubio, 69), Brethous (Dumestre, 76), Frisch, Vunisa – (o) Claverie, (m) Loustaunau – Masson, Camy, Meron – Percival (Capberbet, 79) Lacroix – Duny (Haurie, 79), Bonnot (Manso Moyano, 64), Vial (Escur, 36).