Snapdragon 855 : OnePlus sera le premier à commercialiser un smartphone équipé

Alors que Samsung avait été le premier à intégrer les dernières puces haut de gamme de Qualcomm, l’honneur reviendra pour le Snapdragon 855 à OnePlus.

Visant à apporter des améliorations aux smartphones dans de nombreux domaines tels que l’IA, la photo ou encore le jeu sans oublier la connectivité grâce au support de la 5G, le Snapdragon 855 a été officiellement dévoilé dans le cadre du Snapdragon Technology Summit en vue de son lancement prévu l’année prochaine. Et si les fabricants seront sans doute nombreux à l’adopter, il en est évidemment un qui aura l’honneur de le faire en premier. Et la course est déjà gagnée : ce sera OnePlus.

Qualcomm Snapdragon 855

© Qualcomm

Preuve s’il en fallait encore de l’ascension fulgurante de la filiale de BBK Electronics créée fin 2013, ce traitement de faveur avait été accordé pour les modèles précédents à Samsung. Et pour cause. Outre son statut de numéro 1 mondial de la téléphonie, c’était aussi le Coréen qui s’était chargé de graver les Snapdragon 835 et 845. Ce ne serait en revanche plus le cas pour le Snapdragon 855, qui marquerait le retour du Taïwanais TSMC sur ce poste.

Ce changement de partenaire pourrait donc expliquer que Samsung se soit finalement fait doubler, mais le fait qu’il réserve les Snapdragon aux marchés américains et propose ses Exynos maison partout ailleurs a peut-être aussi pesé dans la balance.

Quoi qu’il en soit, c’est donc OnePlus qui sera le premier fabricant à proposer un smartphone sous Snapdragon 855. Invité d’honneur lors de la conférence de présentation, le fabricant a même ajouté que c’était prévu pour le début d’année 2019, soulevant ainsi quelques interrogations sur le smartphone en question puisqu’il arriverait alors en période habituellement creuse chez le fabricant. Rappelons en effet que OnePlus a pris pour habitude de renouveler son offre tous les six mois environ, en mai/juin puis en octobre/novembre.

Le lancement d’un OnePlus 7 en début d’année semble donc un peu prématuré, d’autant que la firme a déjà fait une exception cette année puisqu’elle prévoit de présenter une seconde version améliorée de son OnePlus 6, avec McLaren, le 11 décembre prochain. Et si cette dernière et le premier smartphone équipé du Snapdragon 855 n’étaient en réalité qu’un seul et même modèle ? Réponse la semaine prochaine. Notez pour finir que Xiaomi a lui aussi rebondi sur l’annonce de Qualcomm et a annoncé la déclinaison 5G de son Mi Mix 3, doté d’un Snapdragon 855, dont les tests en Chine auront lieu au premier trimestre 2019 et dont la sortie européenne est prévue autour du 2e trimestre.