«Rex Tillerson était bête comme ses pieds», Trump tacle son ex-chef de la diplomatie

Les deux hommes ne s’apprécient guère, et le divorce n’a rien arrangé. Huit mois après son limogeage, Rex Tillerson a critiqué Donald Trump lors d’une interview, jeudi soir. Et vendredi, le président américain a violemment riposté sur Twitter, assurant que l’ancien secrétaire d’Etat était « bête comme ses pieds ».

Mike Pompeo is doing a great job, I am very proud of him. His predecessor, Rex Tillerson, didn’t have the mental capacity needed. He was dumb as a rock and I couldn’t get rid of him fast enough. He was lazy as hell. Now it is a whole new ballgame, great spirit at State!— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) December 7, 2018

« Mike Pompeo fait un boulot fantastique, je suis très fier de lui. Son prédécesseur, Rex Tillerson, n’avait pas les capacités mentales nécessaires. Il était bête comme ses pieds [«Dumb as a rock » en V.O.] et j’aurais dû m’en séparer plus tôt. Il était flemmard comme tout », a écrit Donald Trump sur Twitter.

Mike Pompeo is doing a great job, I am very proud of him. His predecessor, Rex Tillerson, didn’t have the mental capacity needed. He was dumb as a rock and I couldn’t get rid of him fast enough. He was lazy as hell. Now it is a whole new ballgame, great spirit at State!— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) December 7, 2018

« Crétin »

Le Scud ne sort pas complètement de nulle part. Rex Tillerson est sorti de sa réserve habituelle jeudi soir, interviewé par le journaliste Bob Schieffer à l’occasion d’un gala caritatif. « C’était compliqué pour moi, venant d’une entreprise très structurée comme Exxon Mobil, où l’on suit un process, de travailler pour un homme indiscipliné, qui n’aime pas lire, ne lit pas ses briefings, ne va pas souvent au fond des choses, mais qui préfère juste dire : ”C’est ce que je crois” »

Did you get to see this? Tillerson’s first public interview with Bob Schieffer at an event last night. It seemed Tillerson handled difficult questions with relative aplomb. Not mean-spirited. https://t.co/rD2Yicd6vf— Jana Calkins (@Jayhawk96) December 7, 2018

Au printemps dernier, la chaîne NBC avait affirmé qu’en privé, Rex Tillerson avait qualifié Donald Trump de « crétin ». Le Texan n’avait pas vraiment démenti devant les caméras, et il avait été limogé le mois suivant. Depuis, son successeur, Mike Pompeo, a été l’un des grands artisans du réchauffement avec la Corée du Nord.