Rapatriement: 35 réfugiés au Ghana dont Charles Dosso Rodel rentrent au pays

Parmi eux, Charles Dosso Rodel, ancien secrétaire d’État chargé des victimes de guerre dans le dernier gouvernement de l’ex-Président Laurent Gbagbo. Ils ont été accueillis à leur arrivée par des responsables de la Direction d’aide et assistance aux réfugiés et apatrides (Daara) et du Haut-commissariat pour les réfugiés (Hcr), représenté par Sébastien Apatita,  l’administrateur principal chargé de la protection au bureau du Hcr à Abidjan.

La Côte d’Ivoire et les pays d’asile ont adopté le 29 novembre 2018, une feuille de route pour le rapatriement de 11000 réfugiés ivoiriens sur 18 mois à compter de janvier 2019 au cours d’une réunion régionale.

A l’issue de cette réunion, deuxième du genre après celle de 2016, les participants ont convenu d’une part, d’intensifier le rapatriement des réfugiés ivoiriens ou de faciliter leur intégration dans les pays d’asile selon leur choix et d’autre part, d’élargir les stratégies d’interventions pour garantir un retour durable.

A la suite de l’ordonnance d’amnistie du Président ivoirien, le 6 août 2018, pour les personnes poursuivies ou condamnées en lien avec la crise post-électorale de 2010 ou pour des infractions contre la sûreté́ de l’État commises après le 21 mai 2011, des milliers de réfugiés sur les 23000 toujours enregistrés dans les pays d’accueil, ont exprimé, selon le Hcr, leur intention de rentrer en Côte d’Ivoire.

SAINT-TRA BI