Quimperlé. Des Gilets jaunes turbulents

Entre 500 et 600 personnes participaient ce samedi matin à la manifestation organisée par les Gilets jaunes à partir de 10 h. Un défilé parti vers 10 h 30 de Kervidanou et qui a traversé le sud de la ville par la rue de Pont-Aven pour rejoindre le rond-point du Coat Kaër. 

Un endroit où la manifestation devait simplement faire demi-tour mais où les choses ont tourné à la confusion. Une centaine de manifestants a tenté de se diriger vers le centre-ville, franchissant le cordon de gendarmerie. Le commandant Tourangin de la compagnie de Quimperlé, puis un peu plus tard le maire, Michaël Quernez, présent dans la rue, déployaient force pédagogie pour ramener la manifestation dans les clous, c’est-à-dire dans le cadre fixé par l’organisation et un arrêté municipal. Le ton devenait véhément alors que les Gilets jaunes étaient bloqués par un cordon de gendarmerie au rond-point de la rue Thiers. Les éléments étaient également rappelés à l’ordre par les organisateurs et rejoignaient finalement le circuit prévu après une demie-heure de confusion.

Un important dispositif de forces de l’ordre de plusieurs dizaines de gendarmes est déployé. L’accès à la ville par l’échangeur de Kervidanou pour les usagers de la RN 165 est réglé par la Diro. Des gendarmes sont déployés aux différents carrefours sur le parcours que les Gilets jaunes ont prévu d’emprunter à plusieurs reprises dans la journée.