Mondial 2019 : Le Graët dévoile l'objectif

Le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët, estime que l’équipe de France féminine peut emporter la Coupe du monde 2019.

La Coupe du monde 2019 approche pour l’équipe de France féminine. Elle aura lieu du 7 juin prochain au 7 juillet en France sur Lyon, Paris, Nice, Rennes, Montpellier, Le Havre, Valenciennes, Reims et Grenoble. Pour cet événement historique, Noël Le Graët voit grand. Le président de la Fédération Française de Football veut tout simplement que les joueuses dirigées par Corinne Diacre soient championnes du monde, comme il l’a confié dans un entretien accordé au Monde : « Lorsqu’une équipe de France atteint le dernier carré, on est assez content, a-t-il d’abord déclaré. Dans le cas présent, j’aimerais qu’on la gagne, même si dire qu’on est meilleurs que les Etats-Unis aujourd’hui, ce serait un peu prétentieux. Depuis 2012, on est installé dans le top 5, voire le top 3. Nous en étions loin auparavant. Les filles progressent. Il y a quatre ans, on se prenait une raclée à chaque fois contre les Allemandes. Ce n’est plus le cas. Même chose avec la Norvège et la Suède ».

Le nombre de licenciées à la FFF a été multiplié par trois depuis 2011, atteignant 165 000 à ce jour. Noël Le Graët, qui en espère 200 000 fin juin, et 300 000 dans cinq ans, dénonce le football comme « un monde macho » et s’explique : « Il faut s’imposer dans une assemblée d’hommes : il n’y a que deux présidentes de district sur 1100, zéro présidentes de Ligue, zéro présidente de club professionnel, pas tant que ça en club amateur. C’est trop tôt pour qu’une femme me succède. Ce n’est pas une question de compétence, c’est en raison du système électif. Il faut laisser le temps au temps ».