Manifs : le directeur d'un Leclerc vauclusien percute un gilet jaune, 31 000 manifestants et 700 interpellations en …

Les rues de Marseille désertes, la plupart des magasins fermés en centre-ville par crainte de débordements

Par crainte de débordements et de violences en marge de la manifestation des gilets jaunes ce matin à Marseille, la plupart des boutiques sont restées rideau baissé dans les rues commerçantes comme Paradis, Saint-Ferréol, Davso, Montgrand ou Grignan. Les boutiques de luxe, et notamment les bijouteries, sont toutes closes en ce début d’après-midi.

On croise très peu de passants et de voitures. Il règne un calme étrange dans les rues quadrillées par des policiers en tenue et en civil, alors que les gilets jaunes sont arrivés devant la préfecture sans incident. Le cortège se désagrège doucement.

Visionnez notre diaporama

Deux autres marches sont prévues cet après-midi à Marseille : à 14h depuis la place Castellane, pour le climat, et à 15h depuis la Plaine, contre le projet de réhabilitation de la place Jean-Jaurès. Là encore des milliers de protestataires sont attendus.

Samedi dernier, en marge de la manifestation des gilets jaunes, de violents incidents s’étaient déroulés aux abords du Vieux-Port et de la Canebière. Plusieurs commerces avaient été vandalisés et pillés. Une dame âgée de 80 ans était décédée le lendemain des suites d’une intervention chirurgicale nécessitée par un éclat de grenade lacrymogène tirée par les forces de l’ordre et reçu en plein visage. Riveraine de la rue des Feuillants jouxtant la Canebière, l’octogénaire fermait ses volets lorsqu’elle a été touchée.