Mamady Touré : « nous n'avons pas les moyens de les rapatrier »


Image d’illustration

C’est une déclaration qui sonne comme un « aveu d’impuissance » de l’Etat guinéen face aux difficultés que traversent de nombreux guinéens bloqués en Angola.

Le ministre des affaires étrangères est passé aux aveux ce jeudi 06 décembre 2018 en  indiquant que le Gouvernement  Guinéen n’a pas les moyens de rapatrier ses ressortissants. Mamady Touré annonce cependant que bientôt une mission va être envoyée en Angola pour s’en querir de la situation des guinéens. Le chef de la diplomatie guinéenne a affirmé qu’il compte sur l’aide de l’OIM (Organisation internationale pour les migrations) pour mener les opérations de rapatriement volontaire. « Nous allons bientôt envoyer une mission en Angola pour nous en querir de la situation de nos compatriotes et voir avec les autorités angolaises de quelle façon on peut venir à leur secours (…). Nous n’avons pas les moyens pour rapatrier nos compatriotes. C’est l’OIM qui nous aide à ramener au pays ceux qui le désirent », a indiqué le ministre des Affaires Etrangères.

Depuis le début de l’opération « transparencia » lancée par le Gouvernement de Jao Lourenço, de nombreux vivent un véritable enfer. Certains sont détenus dans la tristement célèbre prison de Trinta où ils sont partagés entre promiscuité et maladies.