Lycéens : manifestations houleuses à Nîmes et Béziers ce vendredi

Dans l’Hérault, près de 500 lycéens ont manifesté vendredi matin dans les rues de Béziers. Ils ont fait le tour des établissements scolaires publics de la ville en criant des slogans hostiles au gouvernement, sont passés devant la gare avant de s’arrêter un bon moment en face de la mairie. 

Des gilet jaunes étaient présents en queue de cortège pour surveiller et protéger les jeunes, mais aussi pour ramasser les nombreuses poubelles qu’ils ont projetées à terre.

Dans le centre ville, où les forces de l’ordre étaient postées devant les grands magasins, la manifestation a été moins agitée de la veille, néanmoins une douzaine de jeunes ont été interpellés, 5 seraient encore en garde à vue. 

A Montpellier, les jeunes manifestants étaient plus mobiles mais moins nombreux, des poubelles ont été enflammées devant le lycée Mermoz  entre autre et la circulation a été bloquée par endroits.​​​​​ Des perturbations ont aussi été signalées dans les lycées Jules-Guesde et Jules-Ferry. Une dizaine de jeunes ont également été interpellés par les forces de l’ordre;

Dans l’Hérault toujours, à Sète, les lycéens de Joliot-Curie ont brûlé un palmier situé près d’un transformateur électrique, selon France Bleu Hérault.

Les lycéens à nouveau dans la rue à Béziers et Montpellier
Cortège de 500 lycéeens à Béziers; groupes plus mobiles à Montpellier, les manifestations contre ParcourSup ont connu quelques débordements sans faire de blessés. Une 20taine de jeunes ont été interpellés. – F3 Occitanie – Reportage : De de Barros et S.Djian

A Nîmes, dans le Gard, là aussi, les manifestations ont été agitées mais sans faire de blessés.

Des jeunes venus des lycées Mistral et Camus entres autres ont manifesté dans le centre ville comme ailleurs  contre Parcoursup;  4 jeunes ont été interpellés et placés en garde à vue au commissariat ce vendredi, en fin de matinée, selon nos confrères d’ObjectifGard.

Une dizaine de voitures auraient été dégradées par des jeunes manifestants près de l’avenue Jean-Jaurès, des sapins de Noël ont été dérobés chez des commerçants pour être jetés sur la voie publique.