Le collège national des gynécologues français compare les femmes à des juments

« Les femmes c’est comme les juments »

« Les femmes c’est comme les juments, celles qui ont de grosses hanches ne sont pas les plus agréables à monter, mais c’est celles qui mettent bas le plus facilement. » Voilà ce qu’on pouvait lire sur le grand écran du palais de la musique et des congrès de Strasbourg, lors des journées du Collège national des Gynécologues et Obstétriciens Français. Le CNGOF a apparemment jugé pertinent de choisir cette phrase moyenâgeuse, datant du Xe siècle, et issue du roman d’Yves Aubard, Le Seigneur de Châlus pour appuyer les propros tenus lors de leur colloque. Et ce n’est pas tout. Dans le programme de ces journées, deux conférences portaient des intitulés plus que douteux : « Ces prétendues violences obstétricales : les enjeux juridiques » et « Comment se prémunir des plaintes pour attouchements sexuels »…