Laurent Ruquier, son coming-out : "Pour mes parents, je n'étais pas homo…"

À l’occasion de la promotion de sa pièce de théâtre Pourvu qu’il soit heureux – ayant pour thème le coming out – actuellement jouée au Théâtre Antoine à Paris, Laurent Ruquier (55 ans) a accepté de lever en partie le voile sur son passé et notamment sur son propre coming out… qu’il n’a jamais vraiment réalisé auprès de ses parents.

Interrogé sur le fait que son orientation sexuelle ait pu rendre malheureux ses parents (aujourd’hui disparus) il y a quelques années, l’animateur des Grosses Têtes (RTL) et d’On n’est pas couché (France 2) a statué : “Je ne crois pas. J’ai deux soeurs et deux frères. Donc ils n’avaient pas l’angoisse d’être privés de petits-enfants. Et puis, vous savez, pour mes parents, je n’étais pas homo, j’étais célèbre !” Et Laurent Ruquier d’expliquer sur ce non-dit : “Mes parents me recevaient avec mon compagnon à la maison, sans qu’on n’ait jamais abordé ce sujet. C’est vrai que j’aurais bien aimé en parler avec eux, mais je ne peux pas leur en vouloir, parce qu’ils ne parlaient d’aucun sujet ! De toute façon, il ne faut jamais rien reprocher à ses parents. Ils ont toujours leurs raisons.”

En ce qui concerne le “outing” (c’est-à-dire le fait d’être révélé homosexuel par une tierce personne), ce qui est le point de départ de sa pièce Pourvu qu’il soit heureux, Laurent Ruquier a confié que l’idée venait d’une histoire qu’il avait vécue de très près. “C’est exactement ce qui est arrivé à l’homme avec qui j’ai vécu pendant quinze ans : ses parents ont appris en lisant le journal que leur fils était homosexuel, qu’il était avec moi, c’est-à-dire quelqu’un de connu et, pour ne rien arranger, qu’il s’agissait de quelqu’un de plus âgé que lui ! Cette situation faisait un bon point de départ“, a-t-il raconté.

Une interview à retrouver en intégralité Dans Le Parisien Week-end actuellement en kiosque.