L'Atlético, sérieux prétendant

Depuis la reprise des hostilités en août dernier, le Deportivo Alavés n’a cessé de surprendre. Battus à seulement à quatre reprises en championnat depuis l’entame de l’exercice en cours jusqu’à ce samedi, les hommes d’Abelardo se positionnent comme de sérieux prétendants à une qualification européenne en vue de l’exercice 2019-2020. Pour viser plus haut en revanche, ce sera comme attendu bien plus compliqué. Un nouvel exemple en a été apporté lors de la 15e journée de Liga et du déplacement des Basques sur la pelouse du Wanda Metropolitano. L’Atlético de Madrid, troisième avant le coup d’envoi, s’y est en effet imposé avec maîtrise (3-0) face à son poursuivant direct.

La mission des Colchoneros était pourtant rendue plus complexe eu égard aux absences conjuguées de Diego Costa, Juanfran, Koke, Filipe Luis et Diego Godin, entre blessures et suspension. Tant et si bien que Saul Niguez a débuté la rencontre au poste de latéral gauche, Lucas Hernandez étant lui renvoyé en charnière. L’habituel latéral gauche des Bleus n’a néanmoins pas terminé la rencontre, contraint de sorti sur blessure à la 36e minute de jeu suite à la torsion de son genou droit au sortir d’un duel avec un attaquant adverse. Une mauvaise nouvelle de plus pour un Diego Simeone dont l’infirmerie est déjà bien garnie, mais qui avait au moins pu se réjouir en amont grâce au premier but signé Nikola Kalinic (25e), crédité ainsi de sa première réalisation personnelle en Liga depuis sa signature en provenance de l’AC Milan.

Le Croate vient ainsi conclure le bon travail de Thomas Lemar et Santiago Arias sur cette action. Collectivement, les visiteurs, habiles techniquement et qui déploient généralement un jeu plutôt attrayant, ne parviennent pas à s’exprimer sur le premier acte. Ce sera un peu mieux en seconde période, mais l’Atlético ne sera finalement qu’assez peu inquiété, en bon spécialiste pour faire déjouer son adversaire. La fin de partie sera même fatale à Alavés qui, à force d’attaquer, se fait surprendre en contre par Antoine Griezmann (82e). Rodri donne un peu plus d’ampleur au score (87e) et ramène provisoirement les Matelassiers en tête du championnat, à égalité de points avec le FC Barcelone, en déplacement dans l’antre de l’Espanyol en soirée.