Haute-Loire : bloqué par les Gilets jaunes et à court de produits, un supermarché ferme ses portes

Le mouvement des Gilets jaunes et dans certains départements les conséquences économiques se font ressentir. Un supermarché de Haute-Loire employant 130 salariés a fermé ses portes ce vendredi soir pour une durée indéterminée, privé d’approvisionnement par un blocage du mouvement des gilets jaunes.

« Nous avons demandé à la Directrice la mise au chômage partiel de notre personnel, qui représente une centaine d’équivalents temps plein », a déclaré Julien Penot, gérant de ce grand supermarché dont « l’accès des camions de livraison est empêché depuis mardi par un barrage de gilets jaunes en place jour et nuit ».

La station-service de cette grande surface située à Monistrol-sur-Loire était déjà fermée depuis plusieurs jours. « Nous n’avons évidemment plus de produits frais mais les rayons de conserves et de pâtes sont eux aussi vides », a précisé le gérant de l’enseigne Intermarché de la deuxième ville de Haute-Loire, après un afflux de clients redoutant une pénurie.

« La demande de prise en charge par l’État du chômage partiel du personnel a été faite jusqu’au 31 décembre, avec toutefois l’espoir de pouvoir reprendre l’activité avant cette date », a souligné le dirigeant. « Si les manifestants acceptent de laisser passer les camions, on pourra se faire livrer en urgence. Qu’ils pensent aux 130 salariés directement impactés par leurs actions » a aussi déclaré le patron de l’Intermarché dans le quotidien régional Le Progrès.

Toujours selon Le Progrès, cinq boutiques de la galerie marchande : un opticien, une boulangerie, une parfumerie, les vêtements pour femmes, et le salon de coiffure, n’ont d’autres choix eux aussi que de baisser le rideau à quinze jours des fêtes de Noël. Seul le restaurant de la galerie assure, pour l’heure, maintenir son activité.

R.T. avec AFP