«Gilets jaunes»: de très nombreux magasins fermés à Paris samedi

VIDÉOS – À la veille de l’acte IV du mouvement des «gilets jaunes» à Paris, les Galeries Lafayette, le Printemps, le BHV et le Bon Marché ont confirmé la fermeture de leurs magasins pour toute la journée. De nombreux autres commerces – dont des banques – seront fermés ou barricadés, et la sécurité renforcée notamment sur les Champs-Élysées.

Partout en France, les appels des «gilets jaunes» à se rendre à Paris ce samedi pour manifester se multiplient. L’Élysée craint pour ce quatrième acte de mobilisation qu’ «une très grande violence» éclate dans la capitale. Sur les Champs-Élysées, la majorité des magasins ne devraient a priori pas être ouverts. Le groupe LVMH a prévenu que tous ses magasins parisiens seraient fermés. À moins de trois semaines de Noël, le groupe Kering, propriétaire de Gucci, Saint Laurent, Balenciaga, Bottega Veneta ou encore Boucheron, fermera lui aussi l’ensemble de ses magasins parisiens. «Pour la sécurité de nos salariés et de nos clients, nous avons prévu de fermer toutes nos boutiques parisiennes», a déclaré une porte-parole du groupe de luxe. Plusieurs chaînes de magasins de vêtements seront également fermées.

» LIRE AUSSI – Manifestations le 8 décembre: l’employeur doit protéger ses salariés

Depuis hier, la préfecture de police de Paris a appelé les commerçants du secteur, via une feuille d’avis, à «fermer (leurs) portes» et à «sensibiliser leurs personnels sur les risques encourus». Ce vendredi, les Galeries Lafayette, le Printemps, le BHV ainsi que le Bon Marché ont annoncé qu’ils seraient fermés «par précaution» pour toute la journée de manifestation dans les quartiers à proximité des Champs-Élysées et de l’Opéra, mais aussi à Montparnasse ou encore à Nation. Le week-end dernier, les grands magasins avaient dû évacuer leurs clients aux alentours de 17 heures à cause de la proximité des scènes de violence.

» LIRE AUSSI – «Gilets jaunes»: comment Paris muscle sa sécurité pour samedi

Les magasins Monoprix protègent leurs vitrines.
Les magasins Monoprix protègent leurs vitrines. Claudia Cohen/Le Figaro

Dans les VIIIe et IXe arrondissements de la capitale, particulièrement touchés samedi dernier, quelques commerçants demeurent mitigés sur la question. Certains magasins prévoient de rester ouverts, puisque «la manifestation devrait se dérouler du côté de la Bastille», expliquent les commerçants les plus optimistes. Ces derniers disent compter sur les forces de l’ordre en cas de débordements. Ce vendredi, à la suite d’une réunion avec la préfecture de police de Paris qui a expliqué aux représentants des milieux économiques le dispositif mis en place pour demain, la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Île-de-France a conseillé à ses ressortissants «de fermer leurs établissements au sein et à proximité du périmètre de protection ainsi que de protéger leurs biens en mettant en place des protections pour les vitres et façades».

«Gilets jaunes» : Des manifestants tentent de pénétrer dans les Galeries Lafayette Boulevard Haussmann – Regarder sur Figaro Live

» LIRE AUSSI – Les «gilets jaunes» viennent manifester à Paris grâce aux cars… Macron

Feuille d'avis de la préfecture de police.
Feuille d’avis de la préfecture de police. Claudia Cohen/Le Figaro

Plusieurs commerces, comme le magasin Alain Afflelou du boulevard Haussmann, ont demandé des devis «pour savoir combien cela coûtera de barricader les vitrines». Dès jeudi matin, les commerçants du quartier ont reçu la visite de policiers, leur remettant notamment une feuille d’avis de la préfecture de police. Si les coûts associés ont dissuadé plusieurs commerçants de renforcer leur dispositif de sécurité, d’autres sont prêts à payer pour préserver leurs vitrines. Ainsi, à l’exception de certains points de vente situés dans des lieux à risque, la plupart des boutiques Monoprix de la capitale resteront ouvertes ce week-end. La marque installait dès jeudi d’imposantes barricades sur les vitres de ses magasins. Le groupe Carrefour précise que les employés qui auraient dû travailler ce samedi seront malgré tout payés. Par ailleurs, la majorité des commerçants interrogés par le Figaro attendaient ce vendredi pour prendre leur décision, espérant ainsi recevoir des consignes plus précises de la préfecture de police.

«On n’a pas eu de dégâts, mais on a eu très peur. On est restés enfermés à l’intérieur pendant des heures. Ce samedi nous fermerons pour ne pas revivre ces scènes de violences», explique la responsable d’une boutique d’optique du boulevard Haussman. Les vitrines du magasin seront également barricadées. Les boutiques de luxe Chanel, dont l’un des magasins a été pillé lors de la dernière manifestation, seront fermées dans toute la capitale.

Des nombreuses banques seront fermées

La semaine dernière, plus de 80 agences bancaires sur l’ensemble de la France ont été vandalisées, dont une grande partie située dans la capitale. À travers le pays, des «gilets jaunes» s’en sont pris aux banques, en collant parfois des affiches hostiles et en maculant de peinture les distributeurs. Plusieurs casseurs s’étaient notamment introduits à l’intérieur des agences, pour dérober des ordinateurs et autres bien matériels. À Paris, les banques se préparent à un nouveau samedi noir. Demain, la totalité des agences de plusieurs banques dont le Crédit Mutuel-CIC, le Crédit Agricole Ile-de-France, HSBC et BNP Paribas seront officiellement fermés. Toutefois, les distributeurs de billets situés à l’extérieur des agences devraient a priori rester utilisables.

» LIRE AUSSI – Gilets jaunes: quels seront les lieux de rassemblement parisiens?

La BNP du Boulevard Haussman se remet des incidents du week-end dernier.
La BNP du Boulevard Haussman se remet des incidents du week-end dernier. Claudia Cohen/Le Figaro

Appel à se rassembler place de la Bastille

De nombreux messages de rassemblement sur les réseaux sociaux donnent rendez-vous aux «gilets jaunes» sur la place de la Bastille ce samedi pour le «Pot de départ de Macron». Dans le quartier, les commerçants se préparent aussi à des scènes de violences similaires à celles du week-end dernier. Si la majorité des commerçants devraient fermer boutique, ces derniers restent néanmoins très inquiets de l’état dans lequel ils retrouveront leurs magasins lundi matin. «On n’a aucune maîtrise de l’événement et très peu d’information», confie le porte-parole de l’Association des commerçants du Quartier Beaumarchais au Figaro. «Personne n’est venu nous parler de la situation pour l’instant», explique-il. «On attend les informations avant de prendre des décisions». Cependant, pour ceux qui fermeront, des cellules de soutien seront mises en place afin de «s’assurer que les commerçants ne seront pas trop pénalisés financièrement», affirme-t-on au Medef Paris. Des mesures qui devraient concerner la majorité des commerçants du secteur car «ce ne serait pas raisonnable de rester ouvert», admet le gérant du Café français situé sur la place de la Bastille.


À VOIR AUSSI – «Gilets jaunes»: une situation pré-insurrectionnelle?

“Gilets jaunes” : une situation pré-insurrectionnelle ? – Regarder sur Figaro Live