Gilets bruns ? Contre la montée «des fachos», BHL lance le hashtag #SoutienAuPresidentMacron

Bernard-Henri Lévy est indigné. Dénonçant une nouvelle fois les Gilets jaunes qu’il accuse d’être «infestés» de «fachos de droite et de gauche», le philosophe a appuyé ses diatribes contre le mouvement et affiché son soutien au président.

Les accusations de Bernard-Henri Lévy visant les Gilets jaunes se succèdent, à quelques jours d’une nouvelle manifestation à Paris, particulièrement redoutée par l’Elysée. Dans plusieurs tweets le 6 décembre, il a dénoncé ce qu’il considère comme «la porosité entre Gilets Jaunes et Gilets Bruns», dans une référence aux chemises brunes caractérisant les nazis durant l’entre-deux-guerres.

Le médiatique philosophe, qui n’en est pas à sa première attaque contre le mouvement de contestation, explique : «Si les Gilets jaunes n’ont pas le courage de virer les fachos de droite et de gauche qui les infestent, s’ils ne trouvent pas le courage de hurler, samedi, un immense “Not In Our Name”, c’est tout leur mouvement qui finira aux poubelles de l’Histoire.»

Celui qui avait estimé que la première manifestation des Gilets jaunes avait été un «échec», a en outre tenu à exprimer son plein soutien au président Emmanuel Macron, en pleine tourmente. Pour lui, le chef de l’Etat serait la «seule option digne» face «à la montée en puissance des fachos, des factieux et des ennemis de la République». Et de conclure par un mot-clé audacieux au vu des circonstances : #SoutienAuPresidentMacron.

Son appel rencontrera-t-il le même écho que celui des Gilets jaunes ?

Lire aussi : «On a été gazés» : BHL évoque Birkenau et la Ghouta pour dénoncer des déclarations de Gilets jaunes