Franck Dubosc : ce tacle aux Gilets jaunes qui n'a PAS DU TOUT plu aux internautes

Franck Dubosc a fait une révélation étonnante dans une vidéo publiée par un fan ce jeudi 6 décembre. À la fin de son spectacle à Lausanne en Suisse, l’humoriste a déclaré qu’il ne soutenait plus les gilets jaunes.

Il était l’un des premiers à avoir entendu la colère du mouvement. Le 28 novembre dernier, Franck Dubosc publiait sur les réseaux sociaux un message adressé aux Gilets jaunesqui descendent dans la rue chaque semaine pour dénoncer notamment la hausse des taxes. « Il faut que l’on soit avec vous, nous les favorisés. Il faut qu’on trouve quelque chose. J’en parle aux copains. », avait-il écrit sur son compte Facebook. Un soutien qu’il a réaffirmé ce lundi 3 décembre sur le plateau de Quotidien. S’il dénonçait les actes de violence, il confiait qu’il réfléchissait toujours à une solution pour venir en aide aux manifestants. « Je vois beaucoup de gens se dire : que font les artistes ? Ils ont impuissants. C’est un petit peu difficile de trouver des solutions. De la même manière que je l’aurais dit à ma maman, à ma soeur qui sont aussi dans le besoin souvent. Je vous comprends, je cherche quoi faire », a-t-il expliqué à Yann Barthès.

>>> Franck Dubosc traité de « c*nnard » par son fils de 5 ans au téléphone

Seulement quelques jours après cette déclaration, l’humoriste semble désormais voir rouge et a même décidé de retourner son gilet. Dans une vidéo diffusée sur Twitter, on peut en effet l’entendre tenir un discours bien différent à un fan qui lui demandait s’il était prêt à devenir le parrain d’une émission consacrée aux contestataires. « Sûrement pas non, lui a-t-il répondu. Les Gilets jaunes, c’est du passé Monsieur. Vous êtes trop haineux, trop hargneux. À dégager.  » Des propos surprenants qui ont immédiatement provoqué la colère des internautes.

Les fans déçus n’ont pas hésité à se désabonner de ses différents comptes sur les réseaux sociaux et à laisser des commentaires. « Son vrai visage vient d’être dévoilé », « Quelle arrogance », « Courageux mais pas téméraire », « Chapeau l’artiste », « C’était ton public, condoléances à ta carrière », peut-on lire dans les nombreuses réactions. Habitué aux applaudissements, le comédien vient tout simplement de se prendre une veste.