Exposition Mitchell-Riopelle à Landerneau. Un couple dans la démesure

L’affiche de l’exposition.
L’affiche de l’exposition. (Mitchell, 1956 Photo L.Dean © Getty Images © Estate of Joan Mitchell_Riopelle, 1953 Photo D.Colomb – RMN Grd Palais © Succession Riopelle-Adagp2018 © FHEL 2018)

Après une exposition d’été consacrée au sculpteur Henry Moore, les Capucins, à Landerneau, ouvrent cet hiver leurs cimaises aux œuvres de deux figures incontournables de la peinture abstraite de la seconde moitié du XXe siècle : l’Américaine Joan Mitchell et le Canadien Jean-Paul Riopelle.

Cette présentation est le résultat d’une étroite collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec et le Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture.

À l’image de Camille Claudel et Auguste Rodin, Joan Mitchell (1925?1992) et Jean?Paul Riopelle (1923-2002) s’inscrivent dans la constellation des mythologies sentimentales et artistiques, où se révèle toute la portée d’un lien affectif étroit entre deux créateurs passionnés et audacieux, d’où le titre de l’exposition : « Un couple dans la démesure ».


Des œuvres emblématiques de grand format


Pour la toute première fois, une exposition retrace leurs carrières artistiques respectives à l’aune de leur relation, à compter de leur rencontre à Paris en 1955, jusqu’à leur séparation en 1979. Des œuvres emblématiques et principalement de grand format, fruits de leur travail réalisé dans le contexte particulier de cette liaison, sont présentées à Landerneau. Le parcours évoque successivement les effets de leur rencontre, les résonances et dissonances, les territoires distincts, l’expression de deux solitudes, jusqu’à la rupture et au décès de Joan Mitchell, en 1992.

Une soixantaine de tableaux de grand format et quelques œuvres sur papier sont présentées.

Du 16 décembre au 22 avril aux Capucins, tous les jours, sauf les 24, 25, 31 décembre et le 1er janvier. +18 ans : 6/8 €. 02 29 62 47 78.