Coupe de France : Chamalières restera fidèle à ses principes

Jamais, le FC Chamaliéres n’a eu la chance de jouer les 32e de finale de la Coupe de France. L’opportunité se présente cette année et les Chamaliérois sont bien décidés à la saisir. Leaders de leur poule de N3, ils accueillent ce samedi (16 heures), Villefrance­-sur-­Saône, actuellement 13e du National. Les Chamaliérois endosseront toute fois le costume d’outsiders face à des Caladois en théorie supérieurs.

Chamalières, sur une série de 13 matchs sans défaite

De plus, le fait ne pas pouvoir recevoir la rencontre sur leur stade Claude­-Wolff, qui n’est pas homologué par la FFF à ce niveau, et d’être obligé de se délocaliser à Cournon, limitera forcément l’avantage. « Jouer sur une autre pelouse ne nous favorise pas », estime aussi Arnaud Marcantéi. Le coach chamaliérois n’a rien changé aux habitudes pour préparer cette rencontre. Jeudi, les Chamaliérois sont cependant allés s’entraîner sur la pelouse cournonnaise, afin de prendre leurs repères.

Arnaud Marcantéi a voulu tirer les leçons de la saison dernière, où le match contre l’AJ Auxerre, à Cournon également, avait laissé trop de frustrations. « On avait voulu s’adapter et on avait perdu sans aller au bout de ce que l’on savait faire. Cette année, on essaiera de rester fidèle à nos principes de jeu. C’est le meilleur moyen d’avoir des assurances et de bien profiter de l’instant. »

Les Chamaliérois peuvent aussi s’appuyer sur une organisation avec cette défense à cinq, qui leur a permis d’enchaîner treize matchs sans défaite et leur a aussi donné de l’assurance ainsi qu’une certaine confiance.

Un ancien Clermontois avec Villefranche

En face, Villefranche-­sur-Saône, qui est monté cette saison en National, reste sur une victoire probante à domicile contre Laval (2-­1). Le coach Alain Pochat devrait d’ailleurs s’appuyer sur le même groupe que la semaine dernière, avec notamment l’ancien gardien de l’AS Moulins Antoine Philippon et aussi l’ancien Clermontois Adrien Pagerie, finaliste malheureux de la dernière finale de la  Coupe de France avec Les Herbiers contre le Paris-Saint-­Germain (2-­0). Le club vendéen ayant été relégué en National 2 en fin de saison, le latéral gauche a rejoint Villefranche cet été.

Didier Cros