Corse : quelle est la signification du 8 décembre ?

Comme tous les ans, le 8 décembre, les notes résonnent dans la cour d’un lycée de Bastia pour la fête de la Nation Corse. 

« Pour moi cette date, c’est la fête de la Nation Corse. De nos jours, elle a pour but de rassembler les élèves », explique un élève. « C’est le 8 décembre que la culture corse s’émancipe et prend toute sa forme », complète un autre. 

L’explication historique remonterait au 30 janvier 1735 lors d’une consulte à Corte. « Il y a le fait qu’on ait décidé de mettre la Corse sous la protection de l’Immaculée Conception. L’Immaculée Conception ayant sa fête le 8 décembre, et l’Église ayant choisi en 1854 d’en faire un dogme, on a la possibilité d’avoir une fête di a Nazione », explique Antoine-Marie Graziani, historien. 

Corse : quelle est la signification du 8 décembre ? 
Intervenants -Antoine-Marie Graziani, Historien ; Hubert Lenziani, Historien
Equipe – Pierrick Nannini ; Vivien Chareyre ; Dominique Moret ; Jennifer Cappai ; Marie-Thérèse Griscelli ; Christophe Gineste.

 
Pour l’historien, aucun événement historique ne s’est déroulé le 8 décembre. Ce constat, Hubert Lenziani le partage lui aussi. Mais il y a quelques semaines par hasard, cet historien bastiais a fait une découverte majeure dans un article qui relatait l’Assemblée d’Orezza de 1790.

« En consultant l’article, je tombe sur le 23 septembre. Une proposition émanant d’un représentant dénommé Pietri propose le 30 novembre, faisant allusion à l’année 1789, date d’adhésion de la Corse à l’Imperium français, soit décrété fête nationale de la Corse. Ceci est voté à l’unanimité », indique-t-il. 

Alors 30 novembre ou 8 décembre ? La question est posée. Reste qu’au-delà du regard des historiens, depuis une trentaine d’années, le 8 décembre se mêle culture, chants, et histoire dans nombre d’établissements scolaires ou encore mairie.