Claudio Capéo en interview : son duo avec Kendji, l'accordéon, les Enfoirés…

imageCrédits photo : Pure Charts
Avec une chanson,“Un homme debout”, Claudio Capéo s’est trouvé une place de choix dans le coeur des Français. L’album dont est extrait ce tube qui a tourné en boucle à la radio s’est arraché à plus de 570.000 exemplaires (ventes réelles sans streaming) depuis juillet 2016. Un carton que le chanteur passé par “The Voice” ne s’attendait pas le moins du monde. «C’est difficile de s’imaginer ce genre de choses. Ça nous est vraiment tombé sur la gueule, on l’a vécu entre potes. On s’est éclaté, on l’a fait avec un engouement, un plaisir, un kiff énorme (…) Je rentre dans l’émission, je perds quasiment dès le début, et puis finalement la semaine d’après je signe dans un label et on sort “Un homme debout” et il y a tout qui décolle (…) Ça devient merveilleux, on vit un conte de fées» confie l’artiste à l’accordéon dansune interview à Pure Charts, pas peur fier d’avoir remis a goût du jour son instrument : «Il y a plein de gens qui me disent : “Je déteste l’accordéon et puis finalement je l’aime bien ton accordéon je trouve ça cool”».

INTERVIEW – Claudio Capéo se confie sur son succès écrasant et la pression

Leur nouvel album“Tant que rien ne m’arrête”, Claudio Capéo et ses acolytes l’ont bricolé sur la route au gré des concerts : «On était encore en tournée et je faisais des petits séminaires d’écriture avec plein de gens. On a fait 43 morceaux pour cet album, qui en a 13 (…) Je travaillais avec des personnes talentueuses, ça a bien avancé, c’était vraiment cool à la bonne franquette». Parmi elles ? Kendji Girac, qui partage le duo“Que Dieu me pardonne”. «J’ai découvert un petit bonhomme excellent, on était deux clowns en train de faire les couillons (…) On a bien rigolé, on s’est bien marré, on a enregistré le titre et ça a matché direct» se souvient Claudio Capéo. Le titre “Tant que rien ne m’arrête”, qui donne son nom au projet, bénéficie quant à lui du renfort de l’artiste britannique Tom Walker, révélé avecle tube “Leave a Light On”. Les deux artistes se sont rencontrés lors de l’enregistrement d’une émission pour la Fête de la musique. «Je le vois, je vais lui dire bonjour. Le mec était en train de faire ses répétitions et quand il a commencé à chanter y’a tout le monde qui a fermé sa g*****» se remémore-t-il. Au final, le morceau est l’un des titres préférés de Claudio Capéo : «Je suis très fier, très heureux».

Le sourire aux lèvres, l’interprète de “Ta main” confie également à Pure Charts être passé durant son adolescence par une phase musicale étonnante : il a fait partie d’un groupe… de metal ! « Draguer une nana avec un accordéon, c’est impossible ! (Rires) Du coup j’ai laissé tomber l’accordéon, je me suis laissé pousser les dreads, j’ai commencé à boire de la bière, je tapais sur des fûts (…) C’était marrant ». Avis aux fans, le groupe s’amuse parfois à se remémorer cette époque lors de ses concerts !