Cédric Villani, crypto-députés… Les indiscrétions politiques du Figaro Magazine

Cédric Villani, crypto-députés... Les indiscrétions politiques du Figaro Magazine
Cédric Villani. FRANCOIS BOUCHON/LE FIGARO

Le député de l’Essonne cible de ses concurrents à la mairie de Paris, les espoirs des Français…Petites phrases et coulisses de la semaine politique, par Carl Meeus.

«Ce n’est pas dans mes habitudes de jouer perso»

Depuis qu’il a déclaré sa «candidature à la candidature» de La République en marche pour la mairie de Paris, Cédric Villani est devenu une cible pour ses concurrents LREM. Le député de l’Essonne assure ne pas y prêter attention: «Ce sont des bruits, je n’en tiens pas compte.» Le titulaire de la médaille Fields (l’équivalent du Nobel pour les mathématiques) s’amuse à voir le scepticisme des commentateurs sur sa capacité de mener une telle campagne puis de diriger une administration aussi imposante que celle de la capitale. Calmement mais fermement, il balaye les objections une à une. Sa candidature solitaire au sein du mouvement? «Ce n’est pas dans mes habitudes de jouer perso. Quand j’étais chercheur, mes publications étaient toutes cosignées.» Sa méconnaissance de la gestion d’une collectivité? «J’ai dirigé l’Institut Henri-Poincaré», de 2009 à 2017. Son parachutage? «Pendant dix-huit ans de ma vie professionnelle, étudiant, chercheur, président de l’Institut Poincaré, j’ai eu un attachement à …

Cet article est réservé aux abonnés. 74% reste à lire.

Je me connecte

Le Figaro Premium

Abonnez-vous pour 1€ seulement

Annulable à tout moment