Amiens enfonce Guingamp et sort de la zone rouge

Le match : 1-2

Ronny Rodelin avait vu venir le scénario du match. «Ce qui nous manque, c’est de marquer dans nos temps fort. Si on n’arrive pas à marquer, on s’expose», avait-il prévenu, à la mi-temps, au micro de beIN Sports. Le manque de réalisme et d’efficacité des Guingampais a effectivement été puni par des Amiénois solides défensivement en première période et réalistes en seconde et qui ont été chercher trois points précieux dans la course au maintien, ce samedi, en Bretagne (2-1).

Le film du match

Avec un peu plus d’adresse et de réussite, Guingamp aurait pu rentrer à la pause avec un ou deux buts d’avance. Mais les hommes de Jocelyn Gouvennec n’ont pas su concrétiser leurs actions et leurs occasions à l’image d’un Marcus Thuram volontaire mais trop emprunté (lire par ailleurs). C’est donc Amiens qui a remporté la mise grâce à Eddy Gnahoré (63e) puis Stiven Mendoza (81e). «On en a eu deux, on en a mis deux au fond», a analysé le premier buteur d’Amiens après la rencontre.

L’égalisation d’Étienne Didot, validée par le VAR, a à peine relancé les Guingampais qui ont perdu cinq de leur six derniers matches et qui ne semble pas trouvé de solutions. «On n’est pas tueurs», a regretté Christophe Kerbrat, le visage fermé, sur beIN Sports.

Cette victoire permet aux Amiénois de se donner de l’air et de sortir provisoirement de la zone de relégation en passant de la 19e à la 17e place. Guingamp reste bloqué à la dernière place avec huit petits points.

Les résultats de la 17e journée

Le classement

Le joueur : Marcus Thuram a trop gâché

Meilleur buteur de Guingamp cette saison en Ligue 1 avec déjà six buts marqués, Marcus Thuram a certainement quitté le stade du Roudourou avec quelques regrets ce samedi. Sous les yeux de son père, Lilian, présent dans les tribunes, l’attaquant a manqué de nombreuses occasions de mettre son équipe sur les bons rails. En première période, il a été le plus dangereux et a notamment raté une occasion énorme de la tête à la 16e minute sur un corner de Ngbakoto. En seconde période, sur un centre de Rodelin, il a encore manqué une reprise du droit alors qu’il était seul dans la surface amiénoise. Sa frappe du gauche dans la foulée a été déviée en corner. C’est lui qui donne le ballon à Didot sur l’égalisation mais il n’a pas terminé le match puisqu’il a écopé d’un carton rouge à la suite d’un geste dangereux sur Prince Gouano (90e).

Sy. D.