Téléthon : ils ne lâchent rien en Indre-et-Loire

image
Cette année, les animations déserteront la place Jean-Jaurès, à Tours, pour cause de sécurité.

© (Photo archives NR)

Dans un contexte perturbé par les tensions sociales, les bénévoles se mobilisent pour la lutte contre les myopathies. Plus de 200 animations sont programmées dans le département.

L’organisation du Téléthon n’est jamais un long fleuve tranquille… Même après plus de trente années d’existence.
L’an dernier, la grand-messe annuelle de l’Association française contre les myopathies (AFM) avait été sensiblement perturbée par les obsèques de Johnny Halliday qui avait détourné l’attention des Français. Cette année, la révolte des Gilets jaunes pourrait bien contrarier à son tour la manifestation et refroidir l’élan de générosité de la population.
> Moins visibles. Malgré tout, les bénévoles de la « Force T » ne veulent pas baisser pavillon. Si les responsables du comité d’organisation notent d’ores et déjà une légère baisse du nombre d’accréditations officielles, plus de 200 rendez-vous sont programmés d’ici dimanche soir dans tout le département.
Pour des raisons évidentes de sécurité, les animations prévues sur la place Jean-Jaurès, à Tours, ont été transférées vers des lieux plus excentrés. Mais le programme reste copieux.
« Cette année, nos actions seront peut-être moins visibles mais la mobilisation reste forte. Nous serons bien présents partout sur le territoire », assure le coordinateur, Michel Archambault.
> Un parrain. Parmi les animations les plus emblématiques, on citera la présence du Village Téléthon à Ligueil, les 24 Heures de course à pied des sapeurs-pompiers à Montlouis, le rassemblement des voitures de rallye à Joué-lès-Tours ou la course de relais intercommunale de la communauté de Racan et Choisilles qui s’achèvera à Neuillé Pont-Pierre (samedi, à 18 heures).
A noter que, pour la première fois, le Téléthon aura un parrain en Touraine en la personne de Romain Guérineau, président du comité départemental handisport et champion de course en fauteuil roulant.
> 737.000 € de dons en 2018. Comme chaque année, les bénévoles des Lions club seront mobilisés de leur côté dans les locaux de la faculté de pharmacie (au parc de Grandmont) pour y recueillir les promesses de dons par téléphone au 36-37.
L’an dernier, 737.553 € ont été collectés en Indre-et-Loire dont 273.000 € sur le terrain. Un chiffre en baisse de 9 % par rapport à 2016. Cette année, l’objectif est de maintenir ce niveau d’étiage.
« Pour nous, les malades, le Téléthon est une promesse de guérison. Il ne faut rien lâcher », souligne Éric Lesain, secrétaire départemental de l’AFM.
Chaque année, l’association vient en aide à quelque 250 myopathes en Indre-et-Loire pour les accompagner dans l’accès aux soins, aux études, au travail ou au logement.

a lire aussi


image