RN 147 : quelle déviation pour Mignaloux-Beauvoir ? Une réunion cruciale ce soir

C’est un dossier vieux de 17 ans. Depuis 2001, le projet de contournement de Mignaloux-Beauvoir (86) a connu des avancées et des retours en arrière, mais sans jamais être concrétisé. 

Ce soir, le conseil communautaire de Grand Poitiers pourrait bien changer la donne. Il doit se prononcer sur un tracé de déviation de la commune, située sur la RN 147 entre Poitiers et Limoges. 

18 000 véhicules par jour 

A l’heure actuelle, la traversée de Mignaloux est problématique. Chaque jour, plus de 18 000 véhicules dont 10 % de poids lourds empruntent la RN 147 et passent par cette commune.

Conséquence : un trafic dense, et un trajet domicile/travail de plus en plus compliqué pour les habitants.

On a trop de flux sur cette route, explique Gérard Sol, le maire de Mignaloux-Beauvoir.

Pour éviter les bouchons, beaucoup d’automobilistes passent dans tous nos petits quartiers, sur des routes qui ne sont pas adaptées à un tel passage. Beaucoup d’administrés se plaignent. Il y a trop de véhicules, qui roulent trop vite.

Six tracés envisagés

Face à cette situation, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) a proposé l’aménagement de l’entrée sud-est de l’agglomération de Poitiers.

Six tracés pour contourner Mignaloux ont été envisagés.
 

© Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement, et du Logement (DREAL)
© Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement, et du Logement (DREAL)

– Scénario 1 et 2 : un aménagement à 2×2 voies ou 2×1 voie de la RN147
– Scénario 3 (en vert, “sud”) : une 2×2 voies au sud de la commune de 8 km
– Scénario 4 (en orange, “nord courte”) : une 2×2 voies de 3,5 km
– Scénario 5 (en rouge et pointillés, “nord longue 1”) : une 2×2 voies de 10 km entre la pénétrante de Poitiers et le sud du golf de Mignaloux
– Scénario 6 (en rouge, “nord longue 2”) : une 2×2 voies de 11 km qui contourne le quartier du Breuil-Mingot

Finalement, c’est le scénario 5 (en rouge et pointillés sur la carte) qui sera présenté ce soir au conseil communautaire, après plusieurs réunions des maires des communes concernées (Mignaloux-Beauvoir, Saint-Julien-l’Ars, Savigny-Lévescault, Sèvres-Anxaumont).

On s’est mis d’accord sous réserve d’en modifier légèrement le tracé, précise Gérard Sol. Il infléchira plus sur Mignaloux et impactera moins Savigny.

Une déviation qui divise

Ce compromis est insuffisant pour les opposants au projet.
C’est le cas de l’association Acidde dont fait partie la maire de Sèvres-Anxaumont, Nicole Merle. 

Ce soir, elle votera contre : “Avec cette route, on passe sur beaucoup de terres agricoles, sans compter les nuisances sonores, puisqu’elle passe trop près des habitations et de notre commune”.

Mais ce qui indigne le plus l’élue, c’est le coût envisagé : 130 M d’euros.

On nous dit qu’il faut essayer de dépenser moins d’argent et là c’est le projet qui coûte le plus cher !

Le maire de Mignaloux-Beauvoir le concède, “c’est vrai, c’est le plus coûteux. Mais doit-on sacrifier une commune et ses habitants sous réserve d’un prix ?”
 

© France 3 Poitou-Charentes
© France 3 Poitou-Charentes

A Sèvres-Anxaumont, le premier adjoint Christian Girard présente le tracé 4 (en orange sur la carte), comme “bien plus simple à mettre en oeuvre. Il est plus court et c’est l’un des moins chers”.
Et renchérit : “sur le tracé actuel, il y a un trafic non négligeable. Mais c’est pas la peine d’aller le reporter sur d’autres communes”

L’élu se montre peu convaincu de l’utilité d’une déviation de 10 km :

beaucoup de personnes qui se dirigent vers le CHU ou le campus ne vont pas prendre la déviation et continuer à traverser Mignaloux

 Ce soir, le conseil communautaire doit se prononcer. Si le projet est approuvé, l’Etat devra le valider définitivement avant le lancement d’une enquête d’utilité publique d’ici deux ou trois ans.