La mère et son ami mis en examen pour "violences" et "viol" sur un bébé de 13 mois dans le Lot-et-Garonne

La mère d’une fillette de 13 mois et son compagnon ont été mis en examen pour “violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner” et “viol”, vendredi soir. Mercredi, le SMUR était intervenu pour tenter de réanimer l’enfant, décédé un plus tard au centre hospitalier de Villeneuve. L’autopsie avait révélé que le bébé avait été victime de “sévices”.

Villeneuve-sur-Lot, rue de Pujols, le numéro 62. Une rue de la ville qui a perdu ses commerces les uns après les autres. Il reste juste un bureau de poste. Une rue dans laquelle les gens sont voisins mais ne se connaissent pas. Une rue dans laquelle toutes les maisons sont accolées les unes aux autres, sur la rive gauche du Lot et dominée par la tour de Pujols.

Au numéro 62, trois étages, quatre appartements, un long couloir menant aux escaliers, un puits de lumière qui sert de cour intérieure. Dans cette cour, deux poussettes sont stationnées. La voisine du rez-de-chaussée, très âgée, n’a rien entendu. De l’avis de certains proches du père de la victime, « ils ont été ensemble moins d’un an. Et il ne nous l’avait jamais présentée. Il avait changé de vie après la naissance. Après leur séparation, il était inquiet quand il voyait la petite revenir. Il semblerait qu’elle avait des traces de bleus sur le corps. C’est horrible ce qu’il s’est passé ».

Depuis mercredi, les services de police à Agen et à Villeneuve enquêtent sur les conditions du décès d’une fillette de 13 mois dans cet appartement. C’est là que les médecins du SMUR sont intervenus mercredi peu avant 11 heures pour tenter de réanimer l’enfant, en souffrance respiratoire et inconsciente. Le nourrisson a été transporté au centre hospitalier de Villeneuve, elle y est décédée vers 15 heures.


Le corps médical ayant constaté que l’enfant portait des traces laissant penser à des coups, les services du procureur de la République ont été alertés dès mercredi soir. Jeudi, le très jeune père et son ex-compagne, mère de la fillette, ont été placés en garde à vue dans les locaux du commissariat de Villeneuve, ainsi que son nouvel ami à elle. Le père de la jeune victime a été remis en liberté dans la journée d’hier. Le beau-père, 18 ans, et la mère, âgée de 22 ans, viennent d’être mis en examen.

“Le décès est dû à un éclatement du foie ayant entraîné une hémorragie interne et il y a des lésions sur tout le corps et notamment au niveau du pubis”, a indiqué le parquet. De source judiciaire, le nourrisson portait les stigmates d’une multitude de coups récents et anciens.