Huawei et ZTE devraient être exclus des grands appels d'offres au Japon

Le climat de méfiance à l’encontre des produits en provenance de la Chine s’étend dans le monde. Les Etats-Unis avaient déjà fait connaître leurs soupçons concernant les équipements Huawei. D’après les services de renseignement américains, les produits Huawei pourraient avoir des “backdoors” (portes secrètes) donnant au gouvernement chinois des capacités d’espionnage. Aucune preuve n’a pour l’instant été apportée mais le Japon a visiblement décidé de suivre les conseils de son allié.

Selon le journal Yomiuri , le gouvernement japonais souahite écarter à l’avenir Huawei et également ZTE de ses grands appels d’offre. Les deux constructeurs ne seraient pas nommément cités pour ne pas froisser Pékin mais le cahier des charges des appels d’offres les exclurait de facto.

L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont de leur côté déjà demandé à leurs opérateurs télécoms de ne pas utiliser d’appareils Huawei dans leurs réseaux 5G. L’opérateur British Telecom a quant à lui annoncé mercredi qu’il allait retirer les équipements Huawei utilisés sur son réseau 3G et 4G et qu’il n’utiliserait pas les produits du constructeur chinois dans ses réseaux 5G.

Source:

CNBC