Gilets Jaunes : Line Renaud appelle à un mouvement sans violence

Après les scènes de violences qui ont causé de nombreux blessés lors de la troisième manifestation des gilets jaunes le samedi 1er décembre, les inquiétudes grandissent avant le quatrième acte attendu le samedi 8 décembre. Si l’Elysée s’attend à un mouvement “d’une grande violence” a rapporté “franceinfo” le 5 décembre, plusieurs personnalités qui ont partagé leur soutien aux gilets jaunes, ont aussi partagé leurs craintes. Bernard Tapie a lui confié sur “CNEWS” le 7 décembre : “on est en train de provoquer au contraire le match. (…) On est en train de préparer la guerre civile en expliquant qu’il va y avoir des chars, c’est dément. On peut pas faire pire pour les énerver, pour les faire venir”. De son côté, Franck Dubosc a même regretté son soutien en assurant “Vous êtes trop haineux, trop hargneux” dans une vidéo. Invitée sur le plateau de “Quotidien” le même jour, Line Renaud a fait part de sa tristesse sur la situation.

“C’était un mouvement populaire, indépendant, libre et surtout un mouvement sans violence” a-t-elle confié avant d’ajouter : “Ce mouvement doit rester sans violence, autrement il perdrait sa crédibilité”. Inquiète de voir de nouvelles violences, l’actrice a assuré : “On peut les comprendre parce qu’ils ont une grande souffrance, des revendications très sérieuses. Il faut les écouter, les entendre, mais surtout pas de violences. Ca se terminera par le chao, et le chao n’apporte rien”. Line Renaud a ensuite tenté d’interpeller : “J’ai mal de voir mon pays divisé. Nous sommes tous Français, j’aime mon pays. Il souffre”.

Par Marie Merlet